Le steward du Mauritius Trochetia Hayeshan Madarbacus, aussi connu sous le nom de Long Laskar, est catégorique quant à ses contacts avec Jimmy Marthe, alias Jimmy Colosso, et Jimmy Alexis, dit Rodriguais. Toutefois, ces deux derniers suspects, appréhendés par les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit de Plaine-Verte, rejettent catégoriquement toute relation avec le Linkman à bord du bateau pour le convoyage de l’héroïne de Madagascar pour le compte de différents trafiquants de drogue opérant à Maurice. Colosso et Rodriguais, qui ont passé la nuit d’hier à ce matin en cellule policière, ont comparu ce matin devant le tribunal de Port-Louis pour leur inculpation provisoire de « drug dealing causing heroin to be imported with an averment of trafficking ».
Les responsables de l’enquête suite à la double saisie de 12 kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 180 millions, par ailleurs, se penchent actuellement sur la stratégie à être adoptée pour la suite de l’interrogatoire de Hayeshan Madarbacus et de l’imam de la Prison Centrale de Beau-Bassin Moosa Beeharry compte de la complexité dans les prochaines étapes.
En cours d’après-midi, Colosso et Rodriguais, qui étaient recherchés par l’ADSU depuis lundi après-midi suite à des allégations de trafic de drogue, ont pris la décision de se constituer prisonnier en compagnie de leurs conseils légaux. Jimmy Marthe a emboîté le pas à Jimmy Alexis en se présentant à l’ADSU de Plaine-Verte. En présence de Me Jenny Moteealoo, il a été mis en présence des premières accusations de trafic de drogue portées contre lui par Hayeshan Madarbacus.
Toutefois, Colosso a rejeté en bloc ces accusations lors d’une première confrontation avec le steward du Mauritius Trochetia. « Mo pa kone twa, mwa ! » aurait lancé de manière catégorique cet animateur du groupe Démolition face à Hayeshanb Madarbacus, qui l’avait identifié formellement lors d’une parade dans les locaux de l’ADSU à Plaine-Verte. Il a ajouté que pour des raisons qu’il ne comprend pas, il est victime de fausses charges.
Dans ses confessions consignées précédemment par les hommes de l’inspecteur Assaad Rujub, Hayeshan Madarbacus a soutenu avoir transporté deux kilos de drogue de Madagascar suite à une commande passée par le dénommé Colosso. Il a ajouté qu’il avait été mis en contact avec cet habitant de cité Florida, Baie-du-Tombeau, par le skipper de L’Ange Rapide, Bruno Westley Casimir.
« Colosso ti dir mwa amenn de kilo heroïn 100 % pur », a déclaré en substance le membre d’équipage de la Mauritius Shipping Corporation à l’ADSU. Il a aussi indiqué que la drogue avait été transportée en juin dernier avec les commandes passées par Rudolf Dereck Jean-Jacques. Il maintient qu’il a obtenu une somme de Rs 100 000 de Colosso pour cette « mission ».
Riposte
Dans le cas de Jimmy Alexis, la cargaison de drogue était de quatre kilos. Dans ce cas précis, le contact avec Rodriguais avait été organisé dans un atelier toujours par l’entremise de Bruno Casimir, qui a fait prévaloir son droit au silence tout comme Gros Dereck à l’étape de l’interrogatoire. Pour la parade d’identification, Jimmy Alexis a refusé la confrontation One-to-One avec Hayeshan Madarbacus en réclamant la formule de Group Identification.
Jimmy Alexis, qui a été placé parmi une foule d’anonymes aux Casernes centrales, a été identifié sans aucune difficulté par son accusateur. « Samem sa dimoune là ! » a déclaré le steward en désignant Rodriguais. Celui-ci, qui a retenu les services de Mes Ashley Hurhanghee, Athon Marday et Robin Appaya, ne s’est pas fait prier pour riposter. « Sa boug là enn menter. Li fou sa ! Mo pa konne li », a-t-il protesté avant d’être embarqué pour les locaux de l’ADSU de Plaine-Verte.
Après les développements d’hier après-midi, il faudra s’attendre à voir les enquêteurs de l’ADSU sous la supervision du Deputy Commissioner of Police Vinod Appadoo mettre les bouchées doubles avec l’interrogatoire de Hayeshan Madarbacus au sujet de l’implication de Colosso et de Rodriguais dans le trafic de drogue.
À ce stade de l’enquête, l’ADSU se penche sur l’option d’un prolongement de la détention en cellule policière du steward du Mauritius Trochetia et de l’imam de la Prison Centrale de Beau-Bassin. Ces deux suspects commencent à peine leurs aveux alors que le délai minimal de détention de quatre semaines sous le contrôle de la police avant de monter à la Prison de Beau-Bassin arrivera bientôt à échéance.
Il existe de fortes chances que des requêtes formelles soient présentées devant les magistrats siégeant au tribunal de Port-Louis et à la Cour de Rose-Hill pour une extension de la période de détention en cellule policière, le temps de compléter les interrogatoires dans cette enquête qui s’avère complexe avec les ramifications entre différents réseaux de trafiquants de drogue.
En principe, Hayeshan Madarbacus, qui a retenu les services de Me Rama Valayden, devra être entendu de nouveau cet après-midi avec au programme de nouvelles allégations formulées contre Colosso et Rodriguais.
D’autre part, l’autre membre d’équipage du Mauritius Trochetia, Désiré Azie, a comparu devant le tribunal de Port-Louis à la mi-journée pour la reconduction de sa détention provisoire. Dans ses aveux, son collègue Hayeshan Madarbacus avait allégué l’avoir remplacé en début d’année en tant que linkman pour le convoyage de la drogue de Madagascar pour le compte du trafiquant allégué Gros Dereck.
Peu après son arrestation en début de semaine dernière, Désiré Azie, qui a retenu les services de Me Shameer Hussenbaccus, avait été identifié par Long Laskar. Ce suspect, qui n’a pas été interrogé par l’ADSU jusqu’ici, devrait l’être vers la fin de cette semaine. Il avait été reconduit en cellule policière jusqu’à mercredi dernier.