Pour les deux prochaines semaines, aucune audition de la commission d’enquête sur la drogue n’est prévue. Pour cause, le président, l’ancien juge Lam Shang Leen, est parti en mission hier. Ce ne sera qu’à son retour vers la fin de la première semaine de septembre que le calendrier pour le round final des auditions sera arrêté. Parmi les VVIP sur la liste de la commission, l’on retrouve le Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, qui a signifié son intention d’aller déposer, et également au moins trois autres Senior Members at the Bar, en l’occurrence Mes Rex Stephen, Kailash Trilocbun et le Chairman de la Gambling Regulatory Authority, Raouf Gulbul.
Ceux qui sont susceptibles d’être convoqués comme Mahen Gowressoo, Geanchand Dewdanee, aussi connu sous le nom de Zanfan Lakaz du Sun Trust, bénéficient d’un répit de deux semaines. Mais au retour du président de la commission d’enquête, le rythme pourrait connaître une accélération pour cette prochaine étape intervenant juste avant la rédaction du rapport. La question qui intéresse plus d’un demeure la date de l’audition de Pravind Jugnauth suite à la correspondance adressée par son avouée en cours de semaine dernière.
Du côté de la commission, l’on fait comprendre qu’à ce jour il n’y a aucune indication au sujet de l’audition de Pravind Jugnauth. « Le président de la commission d’enquête n’a pas révélé son plan de travail officiellement. Il faudra attendre son retour », laisse-t-on entendre officiellement. Mais il n’est pas à écarter que Pravind Jugnauth soit parmi les premiers à être auditionnés dès la reprise de la commission au cours de la première quinzaine du mois prochain.
Un tel scénario fera que le Premier ministre, qui se rendra à la prochaine assemblée générale des Nations unies à New York au cours de la seconde quinzaine de ce même mois, devrait être allégé du fardeau posé sur ses épaules suite aux allégations du parrain des parrains, Peroumal Veeren, que ce soit en termes de financement allégué de la campagne électorale ou de trafic de drogue. Notons qu’à chaque sortie publique depuis son retour de vacances à la tyrolienne à Rodrigues, le chef du gouvernement ne fait que cibler la presse sur le dossier de la drogue avec des menaces à peine voilées (voir plus loin).
De leur côté, l’ancien ministre et propriétaire de la fonderie Samlo, et Geanchand Dewdanee seront formellement convoqués à coup sûr. Le financement des fréquents voyages de Zanfan Lakaz en Inde en 2015 et surtout en 2016, et du ressortissant indien Sibi Thomas pourrait constituer un fil conducteur menant à un autre pan de ce réseau de contacts en béton armé et au-dessus de tout soupçon.
Par ailleurs, la commission d’enquête devra décider du timing des auditions d’au moins trois autres membres du barreau, soit Kailash Trilochun, qui détient le record des unsollicited visits à la prison depuis au moins 2009, Rex Stephen, rattrapé par des honoraires de Rs 1,5 million de Peroumal Veeren et Raouf Gulbul, présenté comme un spécialiste présumé de “devir lanket” dans des affaires de trafic de drogue.
D’aucuns affirment que la commission d’enquête ne prendra aucun risque de fermer boutique sans consigner la version des faits de ces hommes de loi, même si dans le cas de Me Stephen, l’enquête de l’Independent Commission against Corruption pour des délits de money laundering progresse à grands pas, et même si les détails des itemised bills des appels téléphoniques révèlent un nombre élevé de cartes SIM de cellulaires enregistrées au nom de ressortissants du Bangladesh.
Affaire à suivre…