Une semaine après la découverte et la saisie de 28 grammes de Lannate dans l’enceinte de l’Eastern High Security Prison de Melrose, le Forensic Science Laboratory a confirmé la teneur en poison après analyses en laboratoire. Dès réception de ce rapport formel, l’assistant surintendant de police, Hector Tuyau, affecté auprès de la Commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, et qui avait accompagné Sam Lauthan, membre de cette instance dans cette mission mercredi de la semaine dernière, a consigné hier une déposition au Central CID. Cette High Profile Probe au sujet de la présence d’une substance interdite à Maurice a été confiée au Central CID vu que des noms des officiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) sont cités à tort ou à raison par le principal suspect, le trafiquant Siddick Islam, aussi connu sous le nom de Ner. D’autre part, pour la séance de la commission d’enquête, Me Devina Dewnarain, des Hawoldar Chambers, est attendue pour des explications au sujet de ces contacts avec des Drug Barons. Par contre, la Star de la commission, le Chairman de la Gambling Regulatory Authority et de la Law Reform Commission, Me Raouf Gulbul, pourrait bénéficier d’un sursis pour son audition de lundi en vue de permettre à l’ancien juge Lam Shang Leen et ses assesseurs de compléter de l’Unfinished Business dans son dossier.
Suite à la déposition du représentant attitré de la commission pour le volet des enquêtes, le Central CID devrait démarrer cette investigation portant sur la sécurité et suivie au plus haut niveau de l’hôtel du gouvernement avec un premier examen du rapport officiel du Forensic Science Laboratory. Subséquemment, une descente devra être également organisée à l’Eastern High Security Prison de Melrose en vue d’une première séance d’interrogatoire du trafiquant Siddick Islam, au sujet de la provenance de ce poison virulent et l’usage prévu à cet effet. Cette enquête s’annonce des plus délicates vu que pour faire entrer ces 28 grammes de Lannatte dans l’univers carcéral, tous les systèmes de contrôle et de vérification à la prison ont été contournés.
Même si à ce stade de l’enquête les premières explications fournies par le dénommé Ner au tandem Lauthan/Tuyau, lors de la saisie après son audition In Camera par la commission sur la drogue, sont prises avec des pincettes, le Central CID se penche sur toutes les options possibles. Le trafiquant de drogue, qui avait donné des indications sur la présence de Lannate dans sa cellule, allègue que cette substance lui avait été remise par un officier de prison sur les ordres du commissaire des prisons, Vinod Appadoo. L’objectif était supposément d’éliminer les trafiquants de drogue.
Cela va de soi que si Siddick Islam maintient sa thèse initiale, il devrait pouvoir identifier l’officier de la prison, qui aurait agi en tant qu’intermédiaire lors de cette mission. L’enquête du Central CID devrait déterminer la provenance de cette quantité de Lannate, vu que ce poison d’une rare violence ne devrait nullement être disponible sur le marché. L’investigation permettrait ensuite d’identifier la filière utilisée pour remettre le colis à Siddick Islam, qui purge une longue peine d’emprisonnement pour le délit de trafic de drogue.
« Nous venons de commencer cette enquête et toutes les options sont ouvertes même si cette affaire s’est déroulée dans un univers clos », confie-t-on du côté des Casernes centrales, avec en toile de fond un présumé complot ourdi au niveau de la communauté des trafiquants de drogue à la prison de haute sécurité de Melrose, en vue d’éliminer tous ceux — que ce soit sur le plan politique ou des autorités — qui constituent une entrave à leur business. À un moment de l’enquête, les limiers du Central CID tenteront d’établir des liens entre ce complot à la Lannate et des menaces à la sécurité de personnalités, en l’occurrence le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le Minister Mentor, sir Anerood Jugnauth, ou encore l’ASP Tuyau, le Star Witness-in-Waiting des 157 kilos d’héroïne, Navind Kistnah, ou encore les hommes de loi Mes Rama Valayden et Neelkanth Dulloo.
Le programme du jour indique que Me Dewnarain devra s’expliquer sur les Unsolicited Visits effectuées auprès de détenus, de même que ses contacts avec des Drug Barons. C’est ce qui est mentionné dans la convocation adressée à cette avocate des Hawoldar Chambers. À ce même chapitre, l’audition de Me Kailash Trilochun par la commission est donnée comme une certitude, même si le Timing n’a pas encore été arrêté.
En ce qui concerne le cas du Legal Adviser du Premier ministre dans l’affaire MedPoint et membre du bureau politique du MSM, Raouf Gulbul, il pourra bénéficier d’un répit avant de faire face à la commission. Le rendez-vous annoncé pour lundi pourrait être reporté à une date ultérieure en vue de permettre la conclusion d’un exercice d’Audit Trail de ses avoirs et de ses comptes bancaires, en particulier sur des placements immobiliers dans des Posh Areas, initié contre celui qui est présenté comme un proche de Jean-Michel Lee Shim et de la galaxie SMS Pariaz Ltd.