Suite aux allégations du parrain des parrains, Peroumal Veeren, la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge de la Cour suprême Paul Lam Shang Leen, se trouve avec en mains un quinté+ pour conclure les travaux de cette instance, courant bientôt sur ses deux ans. Indépendamment des autres protagonistes du trafic de drogue susceptibles d’être convoqués, cinq noms retiennent l’attention dans la conjoncture. Certes, il y a le Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, le Zanfan Lakaz du Sun Trust, Geeanchand Dewdanee, le Chairman de la Gambling Regulatory Authority et de la Law Reform Commission, Raouf Gulbul, l’ancien ministre et adhérent à la campagne Vire Mam de l’Alliance Lepep, Mahen Gowressoo, et la Star Witness-in-Waiting, Navind Kistnah. Mais il y a un sixième VVIP qui détient le potentiel d’être convoqué par la commission. Il s’agit de Me Kailash Trilochun, présenté comme celui qui détient le record de “Unsollicited Visits” à la prison. Entre-temps, l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) poursuit son interrogatoire du directeur de KUN Management Int, parieur invétéré. Ce dernier s’est permis de dire à l’ADSU que le Custom Broker Homanchul Ramdin, porté manquant depuis 17 mars dernier, est le « Monsieur Contacts » du réseau de trafic de drogue.
Très peu d’indications ont transpiré quant aux prochaines étapes du calendrier de travail de la commission Lam Shang Leen. Malgré tout, ce qui est donné comme une certitude en cette fin de semaine est que la décision pour la convocation formelle à être servie au directeur de Brilliant Resources Consulting Ltd, Geeanchand Dewadanee, et au patron de la fonderie Samlo, Mahen Gowressoo, est en principe entérinée. Il y a également la décision in extremis du Premier ministre de se porter volontaire pour déposer devant la commission, évitant ainsi une convocation formelle. Et ce sans compter l’audition annoncée et reportée du candidat battu au No 3, Raouf Gulbul. Par contre, le “Timing” pour Navind Kistnah dépendra de la progression de l’enquête de l’ADSU sur les 157 kilos d’héroïne, d’une valeur marchande de Rs 2,5 milliards, saisis en mars dernier.
Profitant du calme plat autour des séances de la commission d’enquête, l’ancien juge Lam Shang Leen se serait penché sur l’ordonnancement des auditions de ces cinq protagonistes, interconnectés d’une façon ou d’une autre. Difficile à dire si la commission privilégiera un rendez-vous tardif pour le leader du MSM, soit après la bande à Dewdanee, Gowressoo et Gulbul, ou si elle traitera la demande du chef du gouvernement, par le truchement de Me Sonah-Ori, avouée, en toute urgence.
Par ailleurs, les observateurs avertis des travaux de la commission d’enquête arrivent difficilement à comprendre le mutisme autour d’une éventuelle convocation de Me Trilochun devant la commission. Aucun détail n’est disponible quant à l’évolution de ce dossier, même si ce fut un des premiers “Members at The Bar”, avant même l’épisode de Me Tisha Shamloll, la Junior de Me Gulbul, à retenir l’attention de la commission en ce qui concerne les “Unsollicited Visits” à la prison pour rencontrer des trafiquants de drogue et autres détenus inculpés pour des délits de drogue. La liste des visites établies par le Visitors’ Office de l’administration centrale de la prison est extrêmement bien achalandée pour le cas de Me Trilochun, l’homme de loi de l’Independent Technology and Communications Authority, dont les honoraires sont calculés en dollars américains et qui est très proches du Sun Trust (voir des extraits des visites plus loin). En tout cas, un véritable suspense règne autour de tout éventuelle convocation du beau-frère du ministre des Infrastructures publiques Nando Bodha et ancien conseil légal du commissaire de police, Karl Mario Nobin, maintenant que la commission aborde la dernière ligne droite avant le rapport officiel qui sera soumis au gouvernement.
Toujours en ce qui concerne l’enquête sur la drogue, en fin de semaine, l’ADSU a ouvert un nouveau chapitre, délaissant tactiquement pour l’instant le volet des 155 appels téléphoniques répertoriés sur la SIM Card de Navind Kistnah. Celui-ci a été entendu sur ses relations avec son partenaire au sein de KUN Management Int.
Le dénommé Homanchal Ramdin, qui a déjà consigné trois dépositions à l’ADSU sur les six compresseurs de 135 kilos de drogue du 9 mars dernier, est activement recherché. Navind Kistnah a présenté le Missing Custom Broker comme le Monsieur Contacts pour toutes les transactions exécutées par la société de courtage. Il est évident que dans la conjoncture, aucune contre-vérification et confrontation ne sera possible à moins que Homanchal Ramdin, s’il est encore à Maurice, se constitue prisonnier.
Lors de cette même séance d’interrogatoire, Navind Kistnah a évoqué ses liens de jeu avec le dénommé Dade Azaree, le patron de Gloria Fast Food en détention provisoire pour des délits de trafic de drogue. Azaree était le partenaire attitré de Navind Kistnah pour les sorties au casino et aux journées de courses hippiques du Mauritius Turf Club. « Gambling se mo lavi. Kouma mo gagn enn lokazyon, mo al casino, mo al zwe ». Il a fourni des informations à l’ADSU au sujet de ses paris au casino en compagnie de Dade Azaree.
Le Star Witness-in-Waiting est également revenu sur les paris aux courses. Il a une préférence pour les mises sur les chevaux favoris et se dit prêts à produire aux limiers de l’ADSU, menés par le surintendant Sharir Azima, les reçus attestant de ses gains aux courses hippiques. Avant de fonder sa société de courtage douanier, il était employé chez Logidis où il avait fait ses premières armes professionnelles.
L’interrogatoire devra reprendre dans les prochains jours…