En marge de la Highly Sensitive Probe au sujet de ce « soi-disant appel anonyme » pour une perquisition-intimidation contre le Temwin Sok Samachar avec les Police Headquarters au coeur de la controverse, la commission d’enquête sur la drogue ouvre un nouveau chapitre en cette fin de semaine. Le président de la commission, l’ancien juge de la Cour suprême Paul Lam Shang Leen, en collaboration avec ses deux assesseurs, Sam Lauthan et Arvin Dhomun, a pris la décision de convoquer formellement le Chairman de la Gambling Regulatory Authority et de la Law Reform Commission, Legal Counsel du Premier ministre, le Senior Member at the Bar Raouf Gulbul. À ce matin, la convocation était toujours « Live » même l’un des conseils légaux dont les services ont été retenus, en l’occurrence Me Gavin Glover, Senior Counsel, pourrait être indisponible pour des raisons professionnelles pour la séance du jour. En ce qui concerne l’enquête sur les circonstances de la perquisition au domicile du témoin George, au lendemain de ses révélations à la commission, la réception officielle de l’Itemised Billing du numéro de téléphone ayant servi pour cet appel anonyme à l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) est annoncée comme imminente avec la convocation des hauts gradés de la police concernés par ce numéro de téléphone. Ils seront interrogés formellement par la commission autour de cette « sinistre affaire d’intimidation de témoin ».
Annoncée depuis bientôt neuf mois, la convocation de Raouf Gulbul par la commission d’enquête sur la drogue a été servie officiellement hier après avec sommation de comparution pour cet après-midi. Le Chairman de la Gambling Regulatory Authority a eu moins de chances que Me Rex Stephen. La convocation adressée à celui-ci, dont le nom est cité dans un paiement d’honoraires de Rs 1,5 million en liquide venant du trafiquant Peroumal Veeren, n’a pu être exécutée vu que Me Stephen se trouve ces jours-ci à l’étranger. Avec l’audition du candidat battu du MSM dans la circonscription No 3 aux élections générales du 10 décembre 2014, les retombées de cette étape sur le plan politique attendent d’être évaluées.
Le fait incontestable reste la proximité de ce Senior Member at the Bar avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth, que ce soit sur le plan personnel ou politique. À la mi-journée, il était difficile de dire si ce passage devant la commission d’enquête sur la drogue pourrait coûter à Me Gulbul ses fonctions à la tête des deux institutions, la GRA dans le combat contre le blanchiment de fonds et la Law Reform Commission. Jusqu’ici, la thèse mise en avant pour maintenir le statu quo est que ce sont des allégations qui sont ventilées devant la commission d’enquête. Dans le cas de Raouf Gulbul, la pression pour réclamer son départ en tant que Chairman de la GRA et de la Law Reform Commission devra s’accentuer dès cet après-midi. À moins finalement que comme dans le cas de l’ancien Private Parliamentary Secretary Kalyan Tarolah, Raouf Gulbul soit amené à prendre ses distances de ces deux institutions pour maintenir leur intégrité.
Sans commettre d’outrage à la commission et sans porter préjudice aux intérêts de ce Senior Member at The Bar, les dossiers qui devront être abordés lors de l’audition du jour ne constituent nullement de secrets. Outre les dénonciations de « devir lanket » dans des affaires de trafic de drogue avec pour but ultime de protéger des trafiquants de drogue de la catégorie de Peroumal Veeren ou encore les révélations de la Junior Tisha Shamloll, Raouf Gulbul devra se préparer à répondre à des « Searching Questions » au sujet du financement de sa campagne électorale au No 3 pour les législatives du 10 décembre 2014, l’identité de ceux qui faisaient partie de son Inner Circle électoral.
Le conseil légal du Premier ministre et du vice-Premier ministre et ministre du Logement, Showkutally Soodhun, devra également expliquer cette escapade nocturne à Saint-Pierre en pleine campagne électorale. Dans l’entourage de la commission, l’excuse d’une rencontre avec un homme religieux ne serait qu’un prétexte pour aller réceptionner des fonds de l’ordre de Rs 10 millions, représentant la contribution d’un trafiquant de drogue notoire à la campagne.
Les dossiers ne manqueront pas, partant des fréquents déplacements à l’île de la Réunion pour des appels téléphoniques spécifiques aux promesses au trafiquant Siddick Islam, alias Ner, en passant par une affaire de Subutex avec le Français Plaçais condamné à 20 ans de prison. Mais c’est à la commission de décider de la séquence de l’exercice. Il n’est pas à écarter qu’avec les dernières révélations du Temwin Sok Samachar, l’ancien juge Paul Lam Shang Leen pourrait disposer de nouvelles munitions pour cet après-midi.
Affaire à suivre…