Incarcéré depuis 2003, Peroumal Veeren s’est engagé ce jeudi après-midi dans un grand exercice de déballage devant la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge de la Cour suprême, Paul Lam Shang Leen.. En substance, le parrain des parrains a déclaré qu’en «octobre 2014, (Gianchand) Dewdanee ek Mahen Gowresoo ti vinn guet moi. Zot dir Pravind Jugnauth anvi vinn Premye Minis… Ek zot pou re-ouver mo case si mo collaborer.»
Peroumal Veeren le concède : «oui, j’ai financé la campagne électorale de 2014. J’ai donné entre Rs 25 m et Rs 30 m.» Il a enchaîné:  : «je ne suis pas impliqué dans l’importation de la drogue. Oui, mo fer partie rezo Navind Kistnah et Dewdanee. Mais monn gayn zafer touletan ek Ravind/Akash Kitsnah. So mamou (oncle maternel) osi impliqué dans business. Ils se chargent de l’importation et du « découpage » de la drogue.
Le « mamou » de Kistnah a un camion acheté en 2008. Il transporte la drogue dessus puis ils se chargent du découpage. « Moi mo role, se vander… Mo fane ladrog la partou dan pei…» dit-il.
A maintes reprises, l’homme a martelé : «je n’ai pas les moyens d’injecter Rs 400 m dans l’importation de l’héroïne ! Parmi ceux qui financent ce business, il y a Pravind Jugnauth et Gianchand Dewdanee. Eux ont ces moyens-là.»
S’agissant du « star in witness », il a maintenu à diverses reprises que «Navin Kistnah ti kapav res ene fizitif. Kifer linn aksepte retourner ? Abe ena cover-up ladan ! Zot inn dir li pran sarz ek li pou gayn imunité.» Interrogé quant aux «dénonciations de Navind Kistnah», par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen qui préside les travaux de la Commission d’enquête sur la drogue, Peroumal Veeren a déclaré que «se zis bann allegation sa ! Mo mett au defi Kistnah vinn donn 1 gm la drog bann l’ADSU !»
Le président de la commission s’est dit «un peu déçu» à l’issue des presque trois heures d’audition de ce témoin tant attendu.