Loganaden Nullatamby, un chauffeur de taxi, a été condamné hier par le juge Benjamin Marie Joseph à sept ans de prison. Il était accusé de « attempt to transport dangerous drugs » pour avoir pris possession de 388 grammes d’héroïne, disposée en 40 boulettes. Il a plaidé coupable d’un acte d’accusation amendé.
La drogue en question avait été apportée à Maurice par une ressortissante malgache, Marie Richella Josetta, le 20 avril 2010. À son arrivée de Madagascar, ce jour-là, elle a été interceptée à l’aéroport international SSR.
L’ADSU a entrepris un exercice de controlled delivery le même jour, qui devait aboutir à l’arrestation de Nullatamby. Ce dernier avait dans un premier temps refusé de donner aux enquêteurs sa version des faits, mais, devait, deux jours plus tard, faire des aveux.
L’accusé a soutenu qu’il était venu prendre livraison de la cargaison à la demande d’un dénommé Boudeuse. Il a par la suite exprimé des remords pour avoir commis cet acte.
Il a expliqué les difficultés dans lesquelles sa famille se trouvait, maintenant qu’il souffre d’incapacité physique à la suite d’un accident de la route.
En prononçant la sentence, le juge a tenu en ligne de compte l’aveu de culpabilité de l’accusé ainsi que les remords exprimés, sa situation personnelle et celle des membres de sa famille, ainsi que le fait qu’il a passé 31 mois en détention préventive. Outre la peine pénale, le juge a infligé à l’accusé une amende de Rs 75 000.