Poursuivi devant les Assises pour trafic de drogue, Prithviraj Deepchund a été identifié hier par Rijanirina José Alain Andriamanga comme étant le patron. Le passeur malgache aurait, à deux reprises, travaillé pour l’accusé. Les travaux se poursuivent pendant la journée.
Prithviraj Deepchund, plus connu comme Raj, est inculpé devant l’instance criminelle de la Cour suprême sous une accusation de trafic de drogue. Plaidant non coupable à l’accusation devant le juge Benjamin Marie Joseph, il est défendu par Mes Gyansham Bhanji-Soni, Kevin Lukeeram et Sulakshna Gigabhoy. Le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) est représenté par Mes Jean-Michel Ah Sen (Senior State Counsel) et Kevina Poollay-Mootien (State Counsel).
Appelé à la barre par la poursuite, le Malgache Rijanirina José Alain Andriamanga a soutenu qu’il est venu deux fois « en vacances » à Maurice. Deux femmes (Nirina et Sandrine) auraient pris contact avec lui et ils se sont rencontrés le 18 juin 2010 dans un hôtel à Madagascar. Ce père de deux enfants a soutenu avoir déjà travaillé pour elles auparavant. « Elles m’ont fait venir en vacances à Maurice et en contrepartie je devais leur apporter un truc », a-t-il répondu aux questions de la poursuite. Précisant ce qu’il devait apporter, il a déclaré : « Des boulettes de drogue. »
« Le rendez-vous était à 9 h ce matin-là et elles étaient avec un homme malgache… Nirina m’a demandé d’attendre parce que le patron n’était pas encore arrivé », a-t-il déclaré. Le passeur a soutenu que le patron est passé devant lui mais que celui-ci ne s’est pas mis à la même table qu’eux.
Me Ah Sen : Donc vous l’avez vu ?
Andriamanga : Oui je l’ai vu.
Nirina lui aurait remis 500 euros pour le voyage à Maurice. Elle lui a remis un passeport. Le passeur malgache a avalé 62 boulettes d’héroïne avant de prendre l’avion pour Maurice. Arrivé au pays, le Malgache Rijanirina José Alain Andriamanga a été intercepté le 20 juin 2010 par les éléments de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU). Les policiers lui ont demandé de coopérer afin de remonter jusqu’à ses contacts locaux et il a accepté.
Prithviraj Deepchund serait derrière l’importation d’environ 619 grammes d’héroïne. Cet habitant d’Hermitage opère un magasin de vêtements dans la Grande île avec sa compagne malgache. Il avait déclaré qu’il venait souvent à Maurice pour faire des achats pour son magasin.