Branle-bas de combat à l’Eastern High Security Prison de Melrose, hier. En dépit de toutes les mesures de sécurité et de contrôle renforcées, 28 grammes de Lannate, un virulent poison mortel, ont été découverts dans la cellule occupée par le trafiquant de drogue, Siddick Islam, alias Nerf, qui avait déposé devant la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen. Avec cette quantité de poison se trouvait également de la drogue synthétique au même endroit à la prison de Melrose. Cette découverte a été faite par Sam Lauthan, membre de la Commission d’enquête, qui effectuait en compagnie de deux officiers de police affectés à la commission d’enquête, une visite à la prison dans le cadre des travaux de cette instance. Les derniers éléments d’informations, disponibles, accréditent la thèse du complot ourdi au niveau de la prison de Melrose en vue d’éliminer ceux qui se dressent sur le chemin des trafiquants, que ce soit des politiciens, des policiers, dont l’ASP Hector Tuyau (sa tête mise à prix pour Rs 4 millions), ou encore des hommes de loi et Navin Kistnah.
Avec les événements d’hier, une High Level Probe a été instituée en vue de déterminer les circonstances dans lesquelles cette importante quantité de Lannate a été introduite à l’Eastern High Security Prison ou encore à confirmer l’identité de ceux qui tirent les ficelles de ce complot de la mafia de la drogue. Des recoupements d’informations auprès de sources concordantes avancent que c’est le dénommé Ner qui a volontairement remis les 28 grammes de Lanate et les drogues synthétiques à Sam Lauthan. En effet, sur la base d’informations, il avait été décidé de procéder à une perquisition de la cellule de Siddick Islam, qui a préféré coopérer avec les autorités.
« CP Appadoo ki inn donn mwa sa Lannate-la pour eliminn bann trafikan dan prison », aurait déclaré en substance le dénommé Nerf, quand il a été pris en flagrant délit. Mais les enquêteurs ne se laissent pas duper et au fil des échanges, la thèse du complot en vue d’éliminer ceux qui gênent les trafiquants, dont les noms du Premier ministre, Pravind Jugnauth, le Mentor Minister, sir Anerood Jugauth, le commissaire des Prison, l’ASP Tuyau, Rama Valayden, Neelkanth Dulloo et Navind Kistnah.
Le Modus Operandi, qui a été élaboré par le cerveau, était que Nef allait remettre des quantités de Lannate indiquées à des prisonniers libérés pour qu’ils injectent le poison dans des réservoirs d’eau domestiques des cibles indiquées. L’enquête suit son cours.
Affaire à suivre.