L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) a saisi plus de Rs 1,2 M de cocaïne en une semaine, un fait rarissime affirme-t-on du côté des Casernes centrales vu que cette drogue n’est pas couramment consommée sur le marché local. Après un premier cas à la poste centrale le mardi 5 septembre, cette fois-ci, la police a découvert Rs 633 300 de cocaïne chez un habitant de Plaine-Lauzun jeudi.
Les hommes du DCP Choolun Bhojoo et du surintendant Sharir Azima de l’ADSU de la Metropolitan Division, ont été informés qu’un peintre de 40 ans a réussi à contourner les contrôles des autorités pour réceptionner un colis de drogue. Avec la collaboration de la Special Supporting Unit (SSU), l’ADSU a fait une descente à la rue James Slave, Plaine-Lauzun, chez Swadick Sahebjan. Surpris de voir des policiers dans sa maison, il a tenté de leur faire croire qu’ils s’étaient trompés d’adresse. La fouille s’est déroulée normalement en sa présence, menant à la découverte d’un sachet en plastique renfermant 35 papiers scotchés avec du ruban adhésif rouge contenant de la cocaïne, prête à être vendue sur le marché. La police a mis la main sur une boîte rectangulaire en métal contenant une lame avec des traces de poudre et deux rouleaux de ruban adhésif. Le suspect a été emmené aux Casernes centrales pour son interrogatoire. Par la suite, il a été placé en détention préventive. Il a été traduit au tribunal de Port-Louis vendredi sous une accusation provisoire de trafic de drogue.
Les enquêteurs soupçonnent le peintre de faire partie d’un réseau impliqué dans l’importation de la cocaïne. Son nom a d’ailleurs été balancé par un des suspects arrêtés mardi. Le colis saisi à la poste est arrivé à Maurice le 29 août à bord du vol Air France en provenance de Paris. Celui-ci était adressé à un dénommé Axel Crétin habitant Grand-Baie. Après une inspection, la police a appris qu’il y avait plusieurs paquets à son nom dans l’entrepôt d’une compagnie de courriel à l’aéroport. Les éléments de la Customs Anti-Narcotics Section (CANS) de la Mauritius Revenue Authority (MRA) ont décidé de les examiner. Ils ont passé les boîtes en carton au scanner et dans l’un d’eux, ils ont décelé la présence d’un objet suspect. Le paquet, sur lequel était inscrit « European Soccer League Playtoys », contenait un sac en plastique noir avec trois sachets en plastique vides. Mais la boîte avait aussi un double fond dans lequel les douaniers ont finalement découvert un autre sachet en plastique contenant environ 45,7 g de cocaïne, pour une valeur marchande estimée à Rs 685 000. Les Casernes centrales ont donné des instructions pour remplacer le colis original par un faux et l’expédier à la poste centrale à Port-Louis pour une opération de « controlled delivery ».
C’est un habitant de Vallée-Pitot qui est venu prendre possession du colis. Zahir Khodabaccus, marchand ambulant, a été conduit aux Casernes centrales où après un interrogatoire, il a balancé l’identité de deux autres habitants de Vallée-Pitot qui feraient partie du réseau. L’un d’eux est un proche collaborateur de Peroumal Veeren. Entre-temps, le dénommé Axel Crétin a également été arrêté. Jeudi, ce dernier, en détention préventive au Moka Detention Centre, a été conduit à l’ADSU du port après qu’un colis suspect à son nom a été intercepté à la poste centrale. Un pistolet à air comprimé et 150 balles en plastique ont été saisis. Il a confirmé qu’il ne détient aucun permis pour importer ces objets. Les enquêteurs estiment que les personnes arrêtées jusqu’ici ne sont pas à leur premier coup en ce qui concerne l’importation de cocaïne. D’autres interpellations sont à prévoir prochainement.