Marie Claudia Lacharmante et Marie Véronique Raphaël, poursuivies en Cour d’Assises pour possession et trafic de 478, 5 grammes d’héroïne, ont été condamnées ce matin par le juge Benjamin Marie Joseph à 10 ans et 8 ans de prison respectivement. Les deux femmes ayant plaidé coupable, le bureau du DPP avait décidé de rayer l’accusation de trafic qui pesait sur elles. Marie Claudia Lacharmante a été arrêtée le 21 août 2009 alors qu’elle recevait un colis envoyé par Véronique Raphaël de l’île de La Réunion, contenant 10 paquets d’héroïne dissimulés dans une robe de mariée.
Claudia Lacharmante était en liberté conditionnelle alors que depuis son arrestation en 2009, Marie Véronique Raphaël était détenue à la prison de Beau-Bassin. Les 156 jours passés en Remand seront déduits de la sentence de Claudia Lacharmante alors que 1 458 jours seront déduits de celle de Véronique Raphaël.
En prononçant la sentence, le juge dit avoir pris en considération le fait que les deux femmes avaient plaidé coupable et avait pleinement coopéré avec la police pour retracer ce réseau de trafic de drogue. Il a fait ressortir que Marie Véronique Raphaël était même disposée à témoigner dans le procès des autres personnes arrêtées dans cette affaire.
Claudia Lacharmante avait été arrêtée le 21 août 2009 alors qu’elle recevait un colis envoyé par Véronique Raphaël de l’île de La Réunion, contenant 10 paquets d’héroïne dissimulés dans une robe de mariée. Cette habitante de Chebel était poursuivie pour avoir unlawfully possess dangerous drugs for delivery. Marie Véronique Raphaël, elle, était poursuivie pour lui avoir expédié, de La Réunion, un colis contenant 478,5 grammes d’héroïne. En apprenant que le DPP a décidé de rayer l’accusation de trafic de drogue contre Marie Véronique Raphaël, Claudia Lacharmante avait elle aussi plaidé coupable. Marie Claudia Lacharmante et Marie Véronique Raphaël étaient défendues par Mes Vela Moti et Poonam Sookun respectivement.
Le 21 août 2009, la brigade antidrogue avait découvert  478,5 grammes d’héroïne d’une valeur marchande d’environ Rs 8 M dans un colis en provenance de l’île de La Réunion, qui avait été intercepté à l’aéroport SSR. Acheminé à Maurice par le truchement d’une compagnie spécialisée dans les livraisons rapides, le colis contenait une robe de mariée, des coussins et de l’encens. C’est à l’intérieur de la doublure de la robe et d’autres articles que la drogue avait été dissimulée.
L’équipe de l’inspecteur Jagai et des éléments de l’ADSU de Plaisance devaient alors monter une opération de controlled delivery en vue d’appréhender le récipiendaire de la drogue. Un rendez-vous a été donné à Claudia Lacharmante à Quatre-Bornes, même si en temps normal, la compagnie de livraison livre à domicile. Claudia Lacharmante avait  été arrêtée en venant récupérer le colis. Les enquêteurs ont par la suite arrêté l’expéditrice. La poursuite était représentée par Mes Shakeel Bhoyroo et Akhil Ramdahen.