Après la déposition de Tisha Shamloll devant la commission d’enquête sur la drogue mercredi, les malheurs du Chairman de la Gambling Regulatory Authority et de la Law Reform Commission sont encore loin d’être finis. Certes, Raouf Gulbul s’attend à être convoqué devant cette instance en vue de donner des explications et des éclaircissements au sujet de ces allégations. Mais, il semblerait qu’il doive s’attendre à une autre étape encore plus délicate avant sa convocation officielle. Entre-temps, le Main Investigating Officer de la commission d’enquête, l’assistant surintendant de police Hector Tuyau, a consigné une déposition au Central CID portant sur des risques à sa sécurité. Deux autres têtes seraient également mises à prix dans le même contexte.
En fin de semaine, la commission d’enquête sur la drogue étudiait la possibilité de procéder à l’audition d’un membre du Barreau et pas n’importe lequel, qui a signifié son intention de venir déposer contre le Legal Adviser du Premier ministre, Raouf Gulbul. La teneur de cette déposition pourrait faire plus de bruit que les allégations de la Junior Tisha Shamloll au sujet de certains agissements sous tapis. Mais à hier soir, très peu d’indications avaient transpiré au sujet du timing ou encore des détails de cette déposition.
Toutefois, tout laisse croire que l’option de servir à l’homme de loi, proche de Jean-Michel Lee Shim et de SMS Pariaz Ltd, sa convocation aurait « put in abeyance » avec ce nouveau développement. La stratégie adoptée serait de compiler de manière formelle toutes les dépositions avant la première confrontation de Me Gulbul, qui a retenu les services de Me Gavin Glover, Senior Counsel. De ce fait, il faudra encore attendre avant de prendre connaissance de la version du candidat battu du MSM au No 3.
Sur le plan politique, c’est encore le statu quo quant à la démission ou la révocation du Chairman de la GRA et de la Law Reform Commission. Même si en privé, l’on fait comprendre que le plus tôt interviendra le départ de Raouf Gulbul, le mieux ce sera pour le gouvernement, la question n’a pas été encore abordée officiellement. Pourtant, depuis son retour d’Addis-Abeba, le Premier ministre et leader du MSM est en présence de faits accablants du dossier de son conseil légal. D’autres sources, encore plus intimes, avancent que le feu vert de toute action devra provenir de « lakwizinn » tout simplement.
D’autre part, l’ASP Tuyau, muté de la force policière pour encadrer la commission Lam Shang Leen avec des enquêtes préliminaires sur le terrain, a alerté le Central CID au sujet des allégations de complot contre sa sécurité. Il s’est rendu au Central CID vers 14 h 30, hier, à cet effet. Il a soutenu que « j’ai pris de cette décision de déposition pour assurer ma sécurité et celle de mes proches. C’est tout ce que je peux dire à ce stade. Mais il n’y a pas que ma tête qui est prise à prix. Il y aurait un contrat sur la tête de deux autres ».
Affaire à suivre…