Les hommes de l’ADSU ont appréhendé hier un dénommé Samuel Flora, un barman de 30 ans domicilié à Cité Beaux Songes, dans le cadre d’une enquête sur l’importation d’une grosse quantité d’héroïne en provenance du Kenya. Le suspect, qui a été intercepté au cours d’une opération de livraison contrôlée, a passé la nuit en détention et a comparu en Cour aujourd’hui pour sa charge provisoire.
C’est ce mardi que le colis, en provenance de Nairobi, Kenya, est arrivé à Maurice. Celui-ci était destiné à une certaine Shania Flora, une habitante de Beaux-Songes. Après être passé par le bureau d’échange, le colis a été transféré au Parcel Post Office où, vers 13h45, il a été récupéré par un Postal Executive Officer et les officiers de la brigade antidrogue du port. Après cela, les procédures habituelles ont été entamées et le Postal Executive Officer Mooneesamy a procédé à la vérification du contenu du colis en présence des services de police, dont le caporal Yu Sui Leung.
Le colis contenait une boîte en carton scellée avec du ruban adhésif. À l’intérieur a été découverte une importante quantité d’une substance ressemblant à de l’héroïne, soit environ 221 g. Aussitôt, le colis a été saisi par la police et a été livré aux enquêteurs de l’ADSU du port, qui ont immédiatement donné les instructions pour une opération de livraison contrôlée. Juste avant que celle-ci soit entamée, la drogue a été remplacée par une autre substance puis le colis a à nouveau été remis au Postal Executive Officer Mooneesamy pour les procédures de livraison habituelles. La valeur marchande de la drogue saisie s’élève à Rs 3 315 000.
Ce jeudi, le Detective Chief Inspector Ramburuth et les officers de la brigade antidrogue se sont rendus à la poste de Bambous dans le cadre de l’opération de livraison contrôlée et sont restés en contact avec le personnel des lieux pour que rien ne soit laissé au hasard. À l’intérieur avaient également été placés deux officiers de police pour une surveillance des environs. C’est finalement aux alentours de 14h15 que ces derniers ont fini par repérer un individu venu se présenter au comptoir pour réclamer ledit colis, qui était adressé à un de ses proches. Il s’agissait d’un dénommé Samuel Flora, un habitant de Cité Beaux Songes de 30 ans.
Ne sachant pas que les services de police l’attendaient, il a rempli les formalités exigées par la poste et était sur le point de quitter les lieux lorsqu’il a été intercepté par des officiers de police avant d’être conduit jusqu’aux locaux de l’ADSU. Son téléphone portable, sa carte d’identité ainsi que celle de l’une de ses proches ont été saisis à des fins d’enquête. Par ailleurs, le domicile de Samuel Flora a été fouillé, mais rien de compromettant n’y a été découvert.
Après avoir passé la nuit en détention, le suspect a comparu en Cour de District de Bambous sous une charge provisoire d’importation “of dangerous drug”. Il a ensuite été reconduit en cellule, la police ayant objecté à sa remise en liberté.
D’autre part, deux autres interventions de l’ADSU se sont avérées fructueuses hier. Celles-ci ont conduit à la saisie de 2 609 plants de gandia, dont la valeur s’élève à Rs 7 287 000. En effet, lors d’une opération dans les parages de la montagne Corps de Garde, à Palma, les hommes de la division Ouest de la brigade antidrogue – supervisés par l’Assistant surintendant de police (ASP) Vurdah et aidés de la Police Helicopter Squadron – ont déraciné 705 plants de cannabis mesurant entre 5 et 40 cm. Cette même équipe de l’ADSU avait, un peu plus de deux heures plus tard, conduit une opération similaire dans la région de Montagne-Longue, où elle avait repéré une autre culture de cannabis. Quelque 1 904 plants de gandia, mesurant entre 5 et 30 cm, y ont été découverts puis arrachés. Pour l’heure, l’identité de leurs propriétaires est encore inconnue. L’enquête suit son cours.