Deux autres suspects appréhendés par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) lors de l’opération du démantèlement d’un des plus importants trafiquants de drogue à Maurice pourraient se retrouver incessamment en cellule à la prison centrale de Beau-Bassin. Jimmy Marthe, alias Jimmy Colosso, et Jimmy Alexins, dit Rodriguais, devraient rejoindre ainsi Rudolf Dereck Jean-Jacques, alias Gros Dereck, et Bruno Westley Casimir, le skipper de L’Ange Rapide, qui sont déjà en détention à la Segregation Unit de Beau-Bassin depuis plus de 15 jours déjà. D’autre part, avec la restitution par des proches d’Ashish Dayal de la BMW 3 Sport et de la Kawasaki Ninja suite à des Judge’s Orders sous la Forfeiture of Assets Act, l’ADSU et l’Independent Commission against Corruption préparent une vaste offensive contre les prête-noms utilisés par le réseau de l’Ouest pour bénéficier des leasing facilities. Une importante banque commerciale, utilisée par les trafiquants de drogue pour ces transactions frisant le blanchiment de fonds, pourrait être appelée à coopérer avec les enquêtes en cours pour éclaircir les zones d’ombre.
Alors que Me Ashley Hurhangee se préparait à réclamer devant la Bail and Remand Court la relaxe de son client, le dénommé Rodriguais, interpellé depuis mercredi dernier suite à des dénonciations de Hayeshan Madarbacus, dit Long Laskar, la direction générale de l’ADSU entreprenait des démarches en vue de renvoyer ce suspect à la prison centrale. L’autre prévenu, Jimmy Colosso, devrait également accompagner Jimmy Alexis, membre d’une importante écurie enregistrée auprès du Mauritius Turf Club (MTC) à Beau-Bassin.
Mais le principal obstacle concerne les mesures de sécurité envisagées à la prison pour la détention simultanée du tandem Colosso-Rodriguais et de Gros Dereck. Jusqu’ici, ce dernier avait été placé à la Segregation Unit de Beau-Bassin. Les directives de l’ADSU sont qu’à aucun moment ces suspects impliqués dans l’enquête ouverte avec la saisie de 12 kilos d’héroïne d’une valeur de Rs 180 millions ne doivent être en contact pendant leur detention on remand.
D’autre part, la direction de la prison centrale travaille actuellement sur un plan de sécurité à l’intérieur de l’enceinte du centre pénitentiaire avec l’arrivée de ces “nouveaux gros clients”. Des équipes de la Prison Security Squad sont appelées à assurer la garde 24h/24 sur ces VIP d’un autre genre. Au cas où les arrangements sont à la satisfaction des limiers de l’ADSU, le transfert à la prison de Beau-Bassin pourrait intervenir dans les meilleurs délais.
Les membres de l’ADSU de Plaine-Verte, dont le Chief Investigating Officer est l’inspecteur Asaad Rujub, sont d’avis que la présence de Jimmy Colosso et de Jimmy Alexis dans des cellules de la police n’est plus nécessaire. En effet, lundi, lors des séances d’interrogatoire séparées, ces deux suspects ont fait prévaloir, en présence de leurs avocats, leur droit au silence en rejetant les accusations de trafic de drogue portées contre eux par le steward du Mauritius Trochetia. Ils ont fait comprendre à l’ADSU que leurs enquêtes peuvent être considérées comme étant complétées, d’où la décision de les renvoyer à la prison de Beau-Bassin.
Know Your Client
Par ailleurs, l’ADSU se retrouve depuis hier avec une BMW 3 Sport et d’une motocyclette Kawasaki Ninja, qui étaient jusqu’à tout récemment en possession du chauffeur de taxi de Quatre-Bornes, arrêté le 12 juillet dernier, dans un bungalow de Pereybère avec sept kilos de drogue. Ce suspect a pris la décision de restituer la grosse cylindrée et la motocyclette aux autorités suite à des ordres émis par la Cour suprême sous les dispositions de la Forfeiture of Assets Act.
Dans ses aveux, Ashish Dayal avait révélé que le réseau Gros Dereck entretenait une importante flotte de voitures de luxe et de motocyclettes de calibre selon la formule de leasing. Il a déjà révélé une première liste de ces véhicules avec les premières saisies dont la BMW 645 et la BMW X5 sous le contrôle direct de Gros Dereck et la Mitsubishi Lancer neuve attribuée à Westley Casimir. Il avait également révélé que Gros Dereck avait mis à sa disposition la BMW 3 Sport et la Kawasaki Ninja, qu’il a fait retourner à la police hier après-midi.
Avec ces informations, l’ADSU et l’ICAC ont ouvert un nouveau front en épluchant les facilités de leasing accordées par au moins une banque à cet effet. Les responsables de cette institution bancaire pourraient être appelés, par voie de Judge’s Orders, à ouvrir ses livres en vue de vérifier si toutes les procédures de KYC (Know Your Client) ont été suivies dans ces cas précis ou encore si le système de contrôle de la banque aurait pu être abusé.
Dans un cas, un prête-nom aurait bénéficié des facilités de leasing sur au moins une centaine de voitures. L’exercice d’information gathering est actuellement sur le point d’être bouclé avant que le prête-nom ne soit convoqué formellement pour des besoins d’interrogatoire pour des délits éventuels de money laundering. Les fichiers informatiques de ces voitures à la National Transport Authority sont passés au crible par des enquêteurs à cet effet.