Facilement disponibles, à bon marché, avec des effets puissants et instantanés : les nouvelles drogues de synthèse (NDS) continuent à causer de sérieux dégâts. Elles sont parfois assimilées au gandia, alors que leurs effets se rapprochent toutefois à ceux des drogues dures. Dans certains cas, la dépendance débouche sur de graves changements de comportements des consommateurs.
Des usagers, des travailleurs sociaux et des médecins spécialisés nous en parlent.
Vêtu d’un short et torse nu, il titube, tentant en vain de se saisir de la poignée de porte. Le regard hagard, les yeux rougis qui peinent à rester ouverts, les joues boursouflées, l’homme est dans un état second. Son coup d’oeil à la caméra montre qu’il est conscient d’être filmé et qu’il cherche à fuir ce danger. Mais il perd l’équilibre et s’étale sur le sol. Comme anesthésié contre la douleur de cette chute, l’individu est pris d’une frénésie de rire, qui résonne comme un glas dans cette pièce quasiment vide.