Dans le but d’assurer le bien-être des artistes, la Mauritius Society of Authors (MASA) envisage de soumettre un mémoire au Ministère des arts et de la Culture dans le cadre des amendements envisagé au Copyright Bill. Un schedule axé sur les grilles de tariff pour l’utilisation d’oeuvres musicales y figurera.
« Ena sertin itilizater ki servi lamizik artis me ki napa le kontribie. Pou evit desagreman ki bann ofisie gagne lor terin ek pou protez bann artis se enn bann mesir ki nou bisin spesifie », a précisé Jean-Claude Barbier intervenant à un point de presse hier matin à l’hôtel Saint Georges. Rejoint dans ses propos par Richard Hein, représentant les éditeurs de musique, qui précise que le montant à payer n’est nullement mentionné dans la loi. Cette proposition que compte mettre en avant la MASA a pour objectif de veiller au bien-être des artistes.
Islam Bhugan, Acting Chairperson et Deputy Director du Ministère des Arts et de la Culture a, quant à lui, évoqué les nouvelles mesures prises par la MASA depuis la mise en place du conseil d’administration. Notamment la distribution de royalties aux artistes en cette fin d’année. Selon M. Bhugan, Rs 10 M sont distribuées aux artistes locaux depuis vendredi. Lors de son intervention hier, il a laissé entendre que les dernières distributions aux artistes se fera aujourd’hui. Il soutient également que contrairement aux années précédentes, les sommes distribuées cette année sont conséquentes. « Elles varient entre Rs 2 000 et Rs 200 000 », affirme M. Barbier, membre du board.
Rappelons que les artistes sont rémunérés en fonction du nombre de diffusion de leurs titres. La MASA annonce par ailleurs que la distribution des royalties se fera quatre fois par an. « Nou pou veye a seki bann artis gagn zot dues on time. Masa nepli dan le rouz. Li finn remont lapant preske kompletman. Il règne désormais un climat de confiance au sein de la MASA. Nous avons une équipe soudée ayant à coeur l’intérêt des artistes », avance-t-on.
Pour Jean-Claude Barbier, la somme distribuée représente une première à Maurice. Qualifié de Crystal Clear Distribution, cela a permis d’apaiser l’atmosphère qui régnait au sein de la Masa à cet effet.
Parmi les autres mesures annoncées, la mise en place de Board Meetings pour veiller au bon fonctionnement de la société. Notamment le Human Resources Assessment Committee qui, en cas de nécessité, envisage le redéploiement des membres de la MASA dans le public ou des corps parapublics, entre autres.
En vue de faciliter la communication entre les membres de la MASA et ceux du board, un bureau a été mis à la disposition de ces derniers. Un membre du board sera disponible de lundi à vendredi pour plus d’information. Un calendrier des horaires sera également mis en place dans cette optique.
La question de la lutte contre la piraterie et du remboursement pour l’utilisation de Caller Tunes par les agences de téléphone mobile, Emtel et Orange, la promotion de l’industrie culturelle et la formation des artistes étaient également à l’agenda du point de presse.
La MASA, qui regroupe 4 000 membres, souhaite devenir une organisation phare dans l’océan Indien.