Le ministère des Arts et de la Culture a nommé Meera Mohun à la présidence de la Mauritius Society of Authors. Elle succède à Gérard Télot qui a soumis sa démission en novembre 2011. Cette nomination a été précipitée par la suspension d’Harold Lai, le directeur par intérim dans le cadre de l’affaire Méli Mélo.
Après deux défaites aux élections, Meera Mohun entre au conseil d’administration de la Mauritius Society of Authors (MASA) par la grande porte. Fraîchement nommée présidente, elle eu sa première réunion de travail hier.
La chanteuse connue pour son talent dans le domaine du bhojpuri, entre autres, s’est dit très honorée par une telle nomination. « L’autorité concernée a fait confiance à mes capacités en tant qu’artiste et femme. C’est un honneur pour moi d’être la première femme à assurer une telle responsabilité. »
Meera Mohun soutient toutefois n’avoir aucune amertume envers les artistes qui n’ont pas voté pour elle lors des élections. « Je serai là pour travailler pour le bien de tous les artistes, avec l’équipe déjà en place. »
La première réunion du conseil d’administration présidée par Meera Mohun a eu lieu hier. La présidente dit avoir reçu un bon accueil et pris connaissance des dossiers urgents. « J’arrive à un moment où la situation est critique. C’est un challenge pour moi de contribuer à apporter plus de sérénité à la MASA. »
La nomination de Meera Mohun intervient au moment où Harold Lai, qui assumait la suppléance au poste de directeur depuis la suspension de Gérard Louise, a lui aussi été interdit de ses fonctions. Cela à la suite de son arrestation dans le cadre d’une plainte de Méli Mélo Production, accusant la MASA d’avoir autorisé à Harbour Music Shop de reproduire des albums de Kaya, Berger Agathe et Gérard Bacorillal.
Même si la veille, le conseil d’administration a dénoncé l’arrestation d’Harold Lai, il a appliqué les règlements en cour dans ce genre de situation. Entre-temps, la gestion de la MASA sera supervisée par Meera Mohun et J.P. Rangan, représentant du ministère des Affaires étrangères au conseil d’administration. Les chefs de département s’occuperont, eux, des affaires quotidiennes de la société.
Par ailleurs, un comité ad hoc a été institué pour étudier les différentes procédures en vue d’obtenir toute autorisation délivrée par la MASA y compris celle du pressage des bandes sonores.