Le ministre Roopun mécontent de la mauvaise gestion du dossier par sa PS

La distribution des royalties aux artistes membres de la Mauritius Society of Authors (MASA) devait se faire « incessamment », selon les explications du ministère des Arts et de la Culture au Mauricien, récemment.

Cependant, à quelques jours de Noël, ils n’ont aucune information à ce sujet et certains commencent à s’impatienter. Ils se sont rendus à la MASA pour s’enquérir de la situation. Par ailleurs, le ministre Roopun est, lui aussi, mécontent de la situation et l’a fait savoir à sa Permanent Secretary (PS), Rajwantee Ramrukheea, qui agit comme Officer-in-Charge à la MASA.

Cela risque de chauffer du côté de la Mauritius Society of Authors (MASA), si la distribution des royalties – droits sur la vente et la diffusion des œuvres – aux artistes ne se fait pas avant Noël. Le personnel du département concerné met les bouchées doubles pour compléter l’exercice, mais un détail reste à déterminer : le montant total alloué à la distribution. La communication entre l’actuelle Officer-in-Charge, Rajwantee Ramrukheea et le président du conseil d’administration, Michael Veeraragoo étant coupée, aucun consensus n’a pu être trouvé sur la question.

Le board avait mis comme « target », le paiement des royalties aux artistes vers le 15 décembre. Mais cela n’a pu se faire. Il nous revient que l’Officer-in-Charge gère seule le dossier et n’a pas encore communiqué au board, la somme nécessaire pour cet exercice.

Vendredi dernier, c’est le ministre des Arts et de la Culture, Prithviraj Roopun, qui a pris les choses en main. Selon nos sources, il était insatisfait du montant de la distribution communiquée par sa PS et lui a fait savoir. Le président du conseil d’administration, Michael Veeraragoo, a été appelé à venir s’expliquer lui aussi. Une réunion du conseil d’administration est d’ailleurs prévue ce mercredi, pour discuter de ce dossier. Le conseil devra aussi répondre à ses membres qui commencent à montrer des signes d’impatience. Déjà, des lettres ont été envoyées au conseil pour réclamer le départ de l’Officer-in-Charge, Rajwantee Ramrukheea.

Cette semaine sera décisive concernant la distribution des royalties, considérées comme le « boni de fin d’année » des artistes. L’argent distribué représente les droits des auteurs et compositeurs, sur leurs œuvres. Une partie de l’argent représente les droits sur la vente des CD et une partie, concerne les droits sur la diffusion des morceaux à la radio, dans les hôtels/restaurants/pubs, par les opérateurs de téléphonie mobile et les plateformes numériques.

Par ailleurs, en cette période de fête, la MASA, en collaboration avec différentes autorités, lance une campagne de sensibilisation contre le piratage. Un comité technique, placé sous la présidence de Jean-François Chaumière, a réuni des représentants de la police, de la Tourism Authority, la MBC et Mauritius Telecom, entre autres. Il a ainsi été décidé que les membres de la police régulière épauleront l’Anti-Piracy Unit pour les contrôles en décembre.

Un clip, réalisé par la Mauritius Film Development Corporation, sera également diffusé à la télé, dans les centres commerciaux et dans les salles de cinéma, pour sensibiliser le public sur la nécessité d’acheter des CD originaux. Rappelons que sous le Copyright Act 2018, le piratage représente un délit pour acheteur et vendeur. L’amende s’élève à Rs 300 000 et deux ans de prison pour un premier délit.