La commission des femmes du parti MMM a organisée une assemblée des déléguées ayant pour thème Défendre et Protéger les droits des Enfants ce samedi 4 aout à Rose-Hill.

Ce rassemblement a été l’occasion pour un moment de réflexion sur les divers cas rapportés ces derniers temps ayant pour fil conducteur, la maltraitance sur les enfants soit dans les shelters, des centres de réhabilitation ainsi que le mariage avant 18 ans.

« Gouverma inn fail devant so responsabilite li pa p protez nu bane zenfant couma bizin » a fait ressortir Arianne-Navarre Marie, militante de longue date de la cause féminine et leader-adjointe au sein du parti des mauves.

L’aile féminine du parti s’est exprimée face à une vague de sympathisantes, qui ont répondu présentes à ce congrès. Ariane Navarre-Marie déplore la manière de faire des autorités concernées par la protection des enfants vulnérables, selon elle, le gouvernement de Pravind Jugnauth a faillit à sa tâche. C’est d’ailleurs dans ce sens que le parti réclame le Children’s Bill, qui se fait toujours attendre, pour une meilleure protection des enfants.

« Il faudra un Children Act qui prend en considération tous les aspects de la protection d’un enfant de sa naissance jusqu’à l’âge adulte, il faut une loi qui soit claire sur la responsabilité des parents biologiques, la responsabilité des autorités qui  prennent en charge les enfants à risque ». Selon la leader-adjointe des mauves, à travers ce Children’s Bill il nous faut un comprehensif legislation qui prend également en compte les nouvelles offenses tout en consolidant les lois existantes.

En ce qui concerne le ministère pour le Développement de l’enfant, Paul Bérenger a tenu à ajouter de son côté qu’une des retombées positive du rapport de Lam Shang Leen c’est la démission de Roubina Jadoo-Jaunboccus. Il souligne également dans la foulée, que le Children’s Bill présidé par l’ex-ministre de l’Egalité des genres et du Développement de l’enfant, c’est aussi une perte de temps de trois ans « li cler ki li ti pu kontinie tourne en rond, perdi lestemps et tarde » avant d’ajouter que c’est le « gouvernement MMM ki pu vinn de lavant avec Children’s Bill ».