Quelque 3 050 personnes, dont une centaine de membres d’ONG, ont été formées et sensibilisées jusqu’ici aux questions de droits de l’homme grâce aux programmes organisés au niveau des Citizens Advice Bureaux depuis août 2011.
La campagne de sensibilisation s’est poursuivie cette année, et depuis le mois de février dernier, les conférences ont été organisées par les CAB dans plusieurs régions à Beau-Bassin, Rivière-du-Rempart, Mahébourg, Colline Monneron, Floréal, Bel-Air, Rivière-Noire, Flacq et Curepipe. La prochaine session aura lieu le mardi 15 avril au CAB de Pointe-aux-Sables.
Échelonnée jusqu’en octobre 2014, la formation ciblera cette année quelque 1 750 personnes réparties dans environ 35 CAB. Ce projet du Bureau du Premier ministre bénéficie du soutien de la Commission nationale des Droits humains, du Bureau de l’Ombudsperson for Children et de l’Equal Opportunities Commission.
Le programme, d’une durée de trois heures, comprend six modules : une introduction aux droits humains, la démocratie et la Constitution, le rôle des institutions nationales des droits humains et les droits humains à Maurice, les droits des femmes et des enfants et le rôle de l’Equal Opportunities Commission. Les différentes séances sont animées par des personnes-ressources de la Commission nationale des Droits humains, du Bureau de l’Ombudsperson for Children et de l’Equal Opportunities Commission.
Cette campagne de sensibilisation se situe dans le cadre de la politique du gouvernement visant à inculquer une culture des droits humains parmi les citoyens. Cela se traduit par le renforcement du cadre législatif, la préparation d’un plan d’action qui a pour objectif d’intégrer les meilleures pratiques des droits humains dans les politiques et programmes au niveau sectoriel, et la formation et la sensibilisation des citoyens y compris les groupes vulnérables.
L’objectif est de sensibiliser les citoyens à leurs droits au sein de la société tout en les encourageant à respecter les droits d’autrui. L’éducation aux droits humains favorise l’établissement de sociétés respectueuses des valeurs de dignité humaine. En effet, une connaissance des droits humains par un nombre élevé de femmes et d’hommes est essentielle afin que ces droits deviennent une réalité pour la société dans son ensemble.
Outre les séances de formation destinées aux citoyens, Maurice oeuvre pour adopter une culture des droits humains en prenant des engagements par rapport à des instruments internationaux. Le pays a ainsi adhéré à plusieurs conventions des droits humains dont la Convention sur l’élimination de toute forme de discrimination contre les femmes, la Convention sur les droits de l’enfant, la convention sur les droits des personnes avec des handicaps et la Charte africaine sur les droits des humains, entre autres.
Par ailleurs, des séances de formation ont été organisées à l’intention de plus d’une cinquantaine de youth cadres afin qu’ils puissent, à leur tour, faire un travail de sensibilisation auprès d’autres jeunes. Des jeunes ont aussi bénéficié du programme d’éducation axé sur la citoyenneté active et les droits humains.