Selon la United Nation Convention on the Rights of Persons with Disabilities (UNCRPD), l’emploi des handicapés est un droit et ne relève pas de la charité. Sous la Training and Employment of Disabled Persons Act de 1996, il est stipulé que toute entreprise employant au moins trente-cinq personnes devrait compter 3% de handicapés, mais cette mesure ne serait pas respectée. De nombreux handicapés sont au chômage.
En 2011, Maurice comptait 8,435 handicapés ayant un emploi sur une population de 9,299 personnes actives économiquement et vivant avec un handicap. Depuis, les choses ne se seraient pas améliorées. De nombreuses personnes avancent qu’il leur est difficile de trouver un emploi parce qu’elles sont invalides. Elles soulignent que le pourcentage de 3% que préconise la loi pour l’embauche des handicapés n’est pas respecté. Et estiment que le service civil devrait donner l’exemple.
Shayaan, Mahfooz et James sont catégoriques : ils ont du mal à trouver un emploi, malgré leurs certificats d’études et les formations qu’ils ont suivies. Ne pas travailler à plein temps est devenu de plus en plus pénible pour eux. Alors qu’ils ne souffrent pas d’un sévère handicap et qu’ils ont la capacité et l’envie de travailler.