Bee Vedachellum a porté plainte une nouvelle fois contre Harbour Music Shop et la Mauritius Society of Authors alors que sa plainte visant à interdire une nouvelle édition du Best of Kaya avait été rejetée en 2007. Harold Lai (directeur p.i de la Masa) et Deeppak Persand (propriétaire de Harbour Music Shop) ont été arrêtés par l’Anti-Piracy Unit.
« Je ne baisserai pas les bras… J’ai trop souffert de cette situation. » C’est ainsi que Bee Vedachellum, responsable de Méli Mélo Productions, justifie sa nouvelle plainte contre Harbour Music Shop et la Mauritius Society of Authors (Masa).
Depuis quelques années, la maison de disques Harbour Music Shop dirigée par Deeppak (Kailesh) Persand réalise de nouvelles éditions d’albums d’artistes initialement produits par Méli Mélo. Parmi : le Best of Kaya, Seggae Experience, Ecouté de Gérard Bacorillal et Ovajaho de Berger Agathe.
Bee Vedachellum avait logé une injonction en cour en 2007 pour réclamer l’interdiction du Best of Kaya par Harbour Music Shop. Sa plainte a été rejetée car les ayant-droits des chansons de l’artiste décédé, à savoir Véronique Topize, son épouse et Percy Yip Tong, son premier producteur, avaient eux donné leur autorisation à la vente de cet album.
Cette fois, Bee Vedachellum a préféré s’en remettre à la police. « J’ai dénoncé le cas à la police en vue d’une enquête et afin qu’on puisse déterminer où Harbour Music Shop s’est procuré des bandes nécessaires pour la réalisation de ces albums, étant donné que les artistes concernés sont tous décédés. »
Le responsable de Harbour Music Shop et le directeur de la Masa Harold Lai ont été arrêtés et libérés sur parole à la suite de cette nouvelle plainte de Bee Vedachellum. La Masa se retrouve une nouvelle fois au pied du mur après l’affaire Sony Music, étant donné que c’est elle qui donne les hologrammes pour la vente d’albums de musique sur le marché local, attestant ainsi de son originalité.
Une réunion d’urgence de l’état-major de la Masa a eu lieu à la mi-journée au ministère des Arts et de la Culture. On se refuse toutefois à tout commentaire sur cette affaire, arguant qu’un communiqué sera diffusé cet après-midi.