En fin de semaine, le front de l’Afrique australe est en ébullition dans le cadre de la lutte contre la drogue. L’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) a été appelée à multiplier les contacts avec les autorités des pays de la région, dont le Kenya, l’Afrique du Sud, et probablement la Namibie, pour des compléments d’informations. En effet, les autorités du Kenya ont appréhendé en fin de semaine un Mauricien, Roger Tonta, soupçonné d’être un des piliers du réseau de trafiquants de drogue dans cette partie de l’océan Indien. Par ailleurs, depuis jeudi soir, l’inquiétude ne cesse d’augmenter dans l’entourage de Navin Kistnah qui avait quitté Maurice en direction d’Afrique du Sud le mercredi 8 mars, un peu moins de 24 heures avant la saisie record de 135 kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 2 milliards dans des compresseurs venus d’Afrique du Sud. Dans cette même enquête, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) se concentre sur le réseau de Gloria Fast Food, au Champ-de-Mars, appartenant à Dade Azaree. Si l’ICAC poursuit son travail de compilation de faits contre cet homme d’affaires, l’ADSU n’a pas hésité à effectuer une perquisition chez ce Honorary Member du Mauritius Turf Club, faisant l’objet depuis lundi d’un Report on Departure, soit presque une interdiction de quitter le pays.
En fin de semaine, un important réseau de trafiquants de drogue, comprenant des étrangers, dont des Italiens et un Mauricien, a été démantelé au Kenya. L’intérêt pour l’ADSU est que le Mauricien, un dénommé Roger Tonta, vivant au Kenya sous la fausse identité de Rogers Alberty, pourrait se révéler être une carte maîtresse des parrains de la drogue à Maurice. Il a été appréhendé par la police à son domicile à Likoni à Mombassa, mercredi.
Faisant état de ce cas, la presse kenyane révèle « Alberty (Roger Tonta) has been masquerading as a musician but has been recruiting young Kenyans to ferry drugs to Mauritius, Seychelles and Madagascar. He is believed to be responsible for the arrests of a number of drug couriers and works in close cooperation with Juma Makayamba, who also sources for narcotics and helps recruit Kenyan drug mules ».
Avant d’atterrir au Kenya, le dénommé Roger Tonta opérait à Madagascar pour le compte de trafiquants mauriciens, assurant leur approvisionnement en héroïne de la Grande-Ile. Il avait pu quitter Maurice clandestinement il y a plusieurs années, en 2010.
L’arrestation du Mauricien Tonta est intervenue en même temps que celle d’un « drug trafficking suspect, Bosire Nyaigoti Makori, who Kenyan police claim is a leading supplier between Tanzania and Kenya and is among scores of people arrested with narcotics and cash totaling Sh21 million ». Parmi les autres suspects se trouvent trois Italiens qui ont fui leur pays et qui font l’objet de Red Notice de la part d’Interpol depuis la fin des années 1990.
Avec la confirmation de la garde à vue de Roger Tonta, l’ADSU devait procéder à de premiers échanges avec les autorités du Kenya pour décider de la marche à suivre et évaluer les chances d’une extradition. Aux Casernes centrales, des consultations à haut niveau ont été initiées et la stratégie la plus appropriée a été adoptée contre ce suspect.
En parallèle, des indications laisseraient comprendre que Navin Kistnah aurait déjà été arrêté en Afrique australe, en particulier en Namibie en fin de semaine. Cette nouvelle aurait déjà été communiquée depuis jeudi soir à des proches de ce suspect. En fin de semaine, l’ADSU indiquait ne pas être en présence de ce détail ou n’a pas été informée par Interpol d’une quelconque exécution du mandat d’arrêt international. Mais d’autres sources se disent convaincues que des développements sont à prévoir dans les jours à venir avec des rebondissements dans les enquêtes sur les trois saisies de drogue du mois de mars, soit les 135 kilos du 9 mars, les 290 kilos du 24 mars, les 2 kilos d’héroïne et les 25 kilos de gandia du 25 mars, toutes dans le port.
De son côté, l’ICAC met les bouchées doubles en vue de relier les Missing Links du réseau du patron de Gloria Fast Food dans le monde hippique. A cet effet, le Stable Manager Simon Jones, qui est entendu sur ses relations avec Dade Azaree et Navin Kistnah, sera placé Under Warning lors de la prochaine convocation au siège de l’ICAC. Même si l’interrogatoire du patron de Gloria Fast Food est donné comme un banker sek, comme aux courses, le Timing n’a pas encore été décidé, mais pourrait être précipité au cas où la cavale de Navin Kistnah prend fin…