La Fédération mauricienne de Wushu (FMW), avec le soutien de l’organisation internationale de Qi gong de Chine, a organisé le 1er séminaire de Qi gong pour les instructeurs africains à l’hôtel Merville du 10 au 14 octobre derniers. Le séminaire a vu la participation de l’Afrique du Sud, de la Côte d’Ivoire, de La Réunion et de Maurice. Les cours théoriques en Qi gong ont été suivis de l’examen des instructeurs…
Le Pr Yang Bailong explique : « Le Qi gong est un art de santé qui réunit les différentes techniques corporelles, respiratoires et méditatives issues de la tradition chinoise. Ces exercices sont pratiqués en Chine depuis des millénaires pour leurs bienfaits, autant sur le plan de la santé physique que mentale. Il est rattaché à la médecine traditionnelle chinoise de l’acupuncture. »
Concrètement, les exercices de Qi gong combinent toujours trois aspects : le premier est composé de postures et mouvements, qui sont le plus souvent lents, fluides et circulaires, qui s’accordent à la physiologie et l’anatomie tant physique qu’énergétique ; la respiration lente, profonde et consciente, ou des exercices respiratoires plus poussés ; et enfin l’état d’esprit plongé profondément à l’intérieur du corps, intimement lié à chacun de nos mouvements ou des exercices particuliers de concentration, méditation ou visualisation. « Ces trois aspects combinés permettent un travail profond sur les corps physiques, énergétiques et émotionnels. »
Le séminaire a permis d’établir les effets de cette pratique. « On attribue généralement à la pratique du Qi gong les bienfaits suivant : assouplissement, détente, relaxation, gestion du stress, équilibre psychosomatique, meilleure vitalité, prévention des maladies, entretien de la mémoire et meilleur sommeil », explique Yang Bailong. Des approches curatives existent aussi, poursuit-il, « pour améliorer la santé des personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires, d’hypertension, d’insomnie, de déficit oculaire, de diabète, de paralysie, de maladies dégénératives, de déficit profond de l’immunité, d’asthme, d’hypercholestérolémie, et plus encore… ». Et d’ajouter : « Il y a aussi des effets sur le développement personnel, comme moduler la réponse émotionnelle et l’adaptation au stress psycho émotionnel ou affectif et favoriser la mémorisation, l’effort intellectuel, l’imagination et la créativité. » Ding Liling déclare pour sa part : « Le Qi gong peut être pratiqué par des personnes de tous âges, peu importe leur condition de santé. Les exercices peuvent être adaptés à toute condition particulière ou encore répondre à des objectifs personnalisés. »
À noter que la FMW organise des séminaires de Qi gong de différents niveaux tous les ans, que ce soit pour les instructeurs ou les élèves. Ceux désirant pratiquer le Qi gong à Maurice peuvent s’adresser à l’école Chung Hwa, rue Pope Henessy, à Port-Louis, les mercredis de 17h30 à 18h45 et de 19h à 20h15. D’autres séances sont organisées les samedis à l’école Cavendish, à Quatre-Bornes, de 9h15 à 10h30 et au collège Lorette de Rose-Hill de 16h30 à 18h. Les cours sont dispensés par des instructeurs qualifiés reconnus par la fédération de wushu et la fédération internationale de Qi gong de Chine.