Du 3 au 8 février, l’île Rodrigues accueillera la Tagore’s week, une manifestation organisée par la Mauritius Drama League (MDL) avec le soutien du Haut commissariat indien (HCI) à Maurice, du Rabindranath Tagore Institute (RTI) et du Mahatma Gandhi Institute (MGI).
La Tagore’s week marquera un triple événement : les 150 ans du poète, écrivain, artiste, philosophe et compositeur bengali en 2011, le centenaire de la publication de Gitanjali en 2012 et de la célébration de l’obtention du prix Nobel de Littérature par Rabindranath Tagore en 1913. Les activités auront lieu à Port-Mathurin, outre les préliminaires pour le concours de récitation de poésie qui ont lieu depuis septembre dernier au niveau des collèges, indique Bhishmadev Seebaluck, président et fondateur de la MDL. Prévue initialement pour 2013, la manifestation a accusé un léger retard, ce qui a contraint les organisateurs à la repousser à février 2014.
L’ouverture de cette semaine sera marquée par une exposition sur la vie et la peinture de Tagore. Bhishmadev Seebaluck indique que les pièces qui constitueront l’exposition à la bibliothèque publique de Port-Mathurin seront puisées du fond du RTI qui en propose lui-même une sélection en permanence. Shantanu Mukharji, National Security Advisor au bureau du Premier ministre, donnera une conférence intitulée « The life and works of Tagore ».
Les collégiens ont été approchés pour participer à un concours de récitation de poésie puisée de « Gitanjali » en anglais et en kreol, selon la version proposée en 2012 par M. Seebaluck. « Chaque collège est invité à envoyer trois participants par catégorie. Le travail a déjà commencé », souligne ce dernier. Les gagnants recevront un premier prix de Rs 3 000, un deuxième de Rs 2 000 et un troisième de Rs 1 000. Un trophée et des livres seront offerts aux collèges gagnants. Tous les participants recevront des livres, des CD et DVD sur Tagore, un don du HCI à Maurice. Une trentaine de personnes seront impliquées dans les activités de cette semaine qui incluront aussi chants et musique de Tagore. Un groupe a été constitué pour un spectacle de danse, souligne notre interlocuteur, qui fait part de la possibilité que des danseurs du MGI fassent le déplacement pour l’occasion.
La MDL a été lancée il y a 35 ans par Bhishmadev Seebaluck. La formation a monté « Post-Office » de Tagore ou « Enn let pu lerwa », selon une traduction en kreol d’Anon Panyandee, également metteur en scène de la pièce en 2011 à l’occasion des 150 ans de la naissance du dramaturge. La pièce a été jouée au théâtre Serge Constantin, à Vacoas. L’année dernière, elle a été de nouveau jouée, en français cette fois, selon la traduction d’André Gide, L’Offrande Lyrique. « C’était à l’Institut français de Maurice », souligne notre interlocuteur. Pour marquer les 100 ans de la publication de Gitanjali en 2012, Bhishmadev Seebaluck en avait proposé une traduction en kreol. « Tagore est un grand inconnu à Rodrigues et nous avons voulu monter une manifestation pour faire connaître l’homme et son oeuvre », indique M. Seebaluck. La manifestation de février bénéficie également du soutien de l’Assemblée régionale de Rodrigues et du ministère mauricien des Arts et de la Culture.
Anon Panyandee se rendra à Rodrigues ce 9 janvier pour s’assurer que les préparatifs et les activités en marge de l’événement se déroulent dans les meilleures conditions.