Le programme du prochain salon international du livre a été dévoilé à la presse ce matin, par Alain Gordon Gentil. Ayant lieu au Swami Vivekananda Centre du 7 au 10 mars, cet événement conçu et organisé par la Cellule Culture et Avenir propose un programme riche et varié autour du livre, qui permettra de valoriser tout ce que cet objet de culture, de rêve et de divertissement permet. En le baptisant Confluences, les organisateurs ont voulu créer un événement à caractère national autour du livre, un rassemblement qui transcende les clivages, convoquant les différentes expressions artistiques pour montrer tout ce que le livre permet.
La première édition du Salon international du livre Confluences donnera le coup d’envoi pour les célébrations du quarante-cinquième anniversaire de l’Indépendance de Maurice. « À travers cet événement, nous ambitionnons de réunir sur la terre mauricienne, terre de confluences… des écrivains de tous les horizons, et surtout des pays de peuplement de Maurice. En même temps nous avons souhaité faire venir les auteurs mauriciens qui brillent à l’étranger. » C’est en ces termes qu’Alain Gordon Gentil, responsable de la cellule Culture et Avenir, et par ailleurs écrivain, a ouvert ce matin la conférence de presse qui allait dévoiler le programme du salon international du livre.
Plus de trente invités — écrivains et éditeurs pour la majorité mais aussi chanteurs et comédiens — viendront donc au pays pour cet événement dont l’accès sera gratuit et pour lequel des transports en bus vont être proposés. La gratuité se traduira aussi à travers une multitude de rendez-vous proposés aux lecteurs de tous âges, qu’il s’agisse de nombreux ateliers Jeunesse organisés pour certains avec le ministère de l’Éducation, de forums qui exploreront différentes questions de fond dont les bibliothèques, les supports numériques, des conférences données par des personnalités telles que l’ancien ministre français de l’Éducation Luc Ferry, l’ancien international de foot et auteur de « Mes étoiles noires » Lilian Thuram, ou l’actuel président de la COI Jean-Claude de L’Estrac, ainsi que des colloques sur différents aspects de la littérature, dont la particularité sera de rassembler sur un thème commun des écrivains de pays, et parfois de langues, différents.