La rencontre nationale de duathlon s’est tenue hier au Curepipe Starlight Sports Club aux Casernes. Si les élites n’étaient pas grandement représentées lors de cette compétition, les duathlètes dans les petites catégories d’âge étaient eux en grand nombre pour tenter de décrocher le titre de champion de Maurice.

Quatre épreuves étaient au programme pour au moins une quarantaine de participants. La compétition s’est déroulée sous un temps favorable pour les participants. Olivier Fra (USLH), vainqueur chez les 13-14 ans en 24’00, n’a pas abandonné malgré une chute à vélo, sur les 10 km. « Mon père était champion de Maurice de duathlon et je veux être comme lui. Je remercie ma mère également qui m’encourage tout le temps », fait-il ressortir.

En féminin, chez les 9-10 ans, Princesska Clovis (USLH) s’est imposée en franchissant la ligne d’arrivée avec un chrono de 37’04 sur le parcours de 1,25 km course à pied, 5 km vélo et 1,25 km course à pied. Elle pratique l’athlétisme depuis deux ans et décroche son premier titre de championne à sa deuxième participation. « Je souhaiterais devenir entraîneur un jour mais, avant cela, remporter beaucoup de médailles d’or », laisse-t-elle entendre. Son plus grand soutien en course est venu de Suhaylah Sakauloo (USLH), qui s’est imposée chez les 12 ans. « Je pratique surtout le triathlon et je trouve que la course était assez facile. J’ai encouragé Princesska Clovis quand elle a commencé à marcher. Je lui ai dit de courir avec moi, de ne pas s’arrêter.

Mon objectif est de travailler dans la médecine sportive quand je serai grande », indique Suhaylah Sakauloo, qui réalise un temps de 37’04. Enfin, chez les juniors, Loïc Mariette (TRIPORT) s’est démarqué en 1h10’11, et ce, malgré une récente blessure à la jambe gauche.

Il était suivi sur le podium d’Alessandro Leste (CSSC) en 1h11’54 et de Bhisma Boolkah (TRIPORT) en 1h18’37. « Au début c’était assez facile, mais après j’ai dû forcer un peu car j’étais au repos et je n’ai eu qu’une semaine d’entraînement. Mon objectif pour cette rencontre était surtout de voir ce que cela m’apporterait comme sensation dans la jambe.

C’était pas mal sur les deux premiers tours. Je pense que c’est ma force mentale qui fait la différence à chaque fois que je l’emporte. Je vise les championnats d’Afrique l’année prochaine », confie Loïc Mariette. Le président de la FMTri, Alain St Louis, est lui satisfait du nombre de participants, principalement chez les jeunes. Il est d’avis que la période n’est pas très appropriée pour les élites qui sont pour la plupart en période d’examen, d’où la faible participation chez les seniors. Alain St Louis fait également ressortir que les championnats d’Afrique qui se tiendront les 1er et 2 juin 2019 verront pour la première fois la participation de paratriathlètes étrangers. « Les championnats d’Afrique seront qualificatifs pour Tokyo 2020, donc, nous aurons une belle compétition.

En ce qui concerne le duathlon, nous faisons régulièrement des séries pour maintenir la compétition, même quand la saison de triathlon est achevée. On démarre d’ailleurs une nouvelle saison le 4 novembre à Poste Lafayette avec, en parallèle, une rencontre de duathlon. Je remercie tous ceux qui nous aident et le ministère de la Jeunesse et des Sports. »