Aujourd’hui se tiendra une compétition de duathlon (course qui se compose de la course à pied et de vélo)  qui est conjointement organisée par la mairie de Quatre-Bornes et la Fédération mauricienne de triathlon. Le départ qui est prévu à 8h devant le gymnase S.M.K (Navin) Soonarane à Ebène, sera donné en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports Devanand Ritoo et la mairesse de Quatre-Bornes Rooma Meetoo.
Pour Alain St Louis, cette course est la première série du circuit de duathlon. Deux autres courses seront organisées avec la collaboration des mairies de Beau-Bassin/Rose-Hill et de Port-Louis. Alors que le championnat national de duathlon sera prévu fin octobre à Curepipe.  » La raison de ce retard dans l’organisation des championnats nationaux de duathlon est à cause du décalage qu’il y a eu avec le championnat d’Afrique qui au lieu de se tenir mars  s’est tenu en mai. On a dû s’adapter et revoir nos plans, » a fait ressortir ce dernier. Il a aussi tenu à préciser que ces séries permettront d’établir une sélection pour le déplacement pour participer à une compétition  de triathlon et de duathlon au parc St Leu à La Réunion le 6 octobre prochain. L’an dernier, Maurice était  représentée par Jason Minerve et Jeannot Fra à cette compétition.
« De plus même s’il y aura une coupure, on ne va pas chômer. On va profiter des vancances scolaires pour organiser un stage intensif du 28 juillet au 20 août pour préparer nos prochaines échéances, » a confié Alain St Louis avant d’ajouter:  » j’ai en tête évidemment le tournoi de la CJSOI qui débute le 12 octobre prochain mais aussi les qualifications pour les Jeux olympiques des jeunes prévus le 23 mai prochain. Il y a aussi les Jeux du Commonwealth de Glasgow de 2014 et l’échéance réunionnaise qui regroupe des athlète de la France, de La Réunion et de Madasgascar entre autres. » La piscine de Quatre Bornes et le stade de Bambou vont être utilisés pour ce stage. En ce qui concerne, le vélo, les triathlètes s’entraîneront sur la côte ouest de l’île. Pour ce dernier, si les finances le permettent cette expérience sera répétée en janvier de l’année prochaine.