L’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, a bénéficié cet après-midi de la clémence de la Cour de Curepipe pour le montant des cautions suite à ses deux nouvelles inculpations provisoires dans le scandale des commissions alléguées de Rs 100 millions dans la Dufry Saga avec la gestion des boutiques de la Mauritius Duty Free Paradise. Il n’a eu qu’à verser deux cautions de Rs 50 000 chacune pour les deux charges et deux reconnaissances de dettes de Rs 500 000.
Autrement, Navin Ramgoolam aurait eu à verser des cautions de Rs 100 000 chacune. Cette décision a été prise par le magistrat suite à une motion de son homme de loi, Me Showkat Oozeer. Celui-ci a rappelé à la Cour que le suspect est déjà en liberté provisoire pour des cautions de Rs 850 000, dont Rs 300 000 devant le seul tribunal de Curepipe.
D’autre part dans l’affaire Betamax, l’ex-VPM et No 4 du gouvernement de Navin Ramgoolam, Anil Bachoo, a retrouvé la liberté provisoire sous deux cautions de Rs 50 000 pour Conspiracy et de Rs 100 000 pour le délit d’Influencing Public Official. Il a comparu devant le tribunal de Port-Louis cet après-midi.