La question du Whip de l’Opposition Rajesh Bhagwan hier au sujet du rôle de Somduth Dulthumun à l’IBA (Independent Broadcasting Authority) a donné lieu à une joute verbale entre les membres des deux partis adverses. Après maints arguments au sujet de la légitimité de M. Dulthumun en tant que membre de cette instance – censée indépendante, le nouveau leader de l’Opposition Alan Ganoo a fini par déclarer en direction du Premier ministre Navin Ramgoolam : « I think he should be asked to retire. »
Dans sa Parliamentary Question hier, le député mauve de Beau-Bassin/Petite-Rivière avait en effet voulu savoir auprès du Premier ministre si le gouvernement introduira un nouveau Bill en remplacement de la loi existante pour l’IBA. Et dans un deuxième temps, la date d’approbation de Somduth Dulthumun comme membre du board de cette instance et les conditions qui y sont rattachées.
Répondant à la première question, le Premier ministre a indiqué que la Media Law, qui comprend l’IBA Act, sera revue après réception du rapport sur la réforme de la Media Law, actuellement en cours de finalisation par Geoffrey Robertson. Ce dernier, dit-il, est attendu à Maurice sous peu.
S’agissant de la deuxième question, il devait indiquer que Somduth Dulthumun est membre de l’IBA depuis le 19 mai 2006. Et, que chaque membre reçoit Rs 13 520 par mois en sus d’une allocation de transport de Rs 1 690 et d’une autre allocation de Rs 1 690 pour les appels téléphoniques, soit une somme totale de Rs 16 900.
Rajesh Bhagwan a rappelé que l’IBA, tout comme le laisse entendre son appellation, est censée être indépendante. Or, selon lui, le membre de l’IBA en question ferait des « daily political statements » qui font de lui un membre « biased ». Le whip de l’Opposition a demandé au PM s’il y aura « un tsunami pour remplacer les personnes incompétentes ». Le Premier ministre a jugé « injuste de critiquer une personne parce qu’elle appartient à une organisation socioculturelle ».
Tout en citant l’IBA Act, Joe Lesjongard devait pour sa part mettre en relief que « a member shall cease to be a member where he becomes a member of a political party or is actively engaged in politics ». Il a soutenu que Somduth Dulthumun était présent lors d’un rassemblement politique en décembre 2012 à Vallée-des-Prêtres et qu’il y a pris la parole. « Je prends à témoin l’honorable ministre Anil Bachoo », a-t-il lancé en direction de ce dernier. À quoi, le ministre des Infrastructures publiques devait rétorquer : « Zame, fos ! ».
Après toute une joute verbale entre l’Opposition et la majorité à ce sujet, Alan Ganoo devait tempérer la verve de chacun des deux partis en concluant simplement de la sorte : « En vue de protéger la réputation de l’IBA, le Premier ministre devrait entamer une enquête. Même s’il (NdlR : Dulthumun) n’est pas membre d’un parti politique il est un activiste politique ; I think he should be asked to retire ! ».
Navin Ramgoolam devait répondre qu’il n’était pas présent au rassemblement politique suscité pour attester de la présence de Somduth Dulthumun. Le député mauve Steve Obeegadoo devait pour sa part rappeler les qualifications requises pour être membre de l’IBA. Le Premier ministre répondra que le directeur « has been involved in the media ».