Le rapport du Fact Finding Committee présidé par l’ancien juge Arriranga Pillay sur la DY Patil Medical School, qui a été soumis au Conseil des ministres hier, a constaté que la Tertiary Education Commission (TEC), l’Université de Technologie (UTM), le Medical Council et le ministère de la Santé ont tous failli dans leur tâche en ce qui concerne le suivi de la mise en oeuvre de l’accord signé avec DY Patil Worldwide Ltd.
L’Université de Technologie de Maurice, en tant qu’Awarding body, a failli dans sa tâche consistant à veiller au respect des recommandations des comités de suivis internationaux et a continué à « extend accreditation of medical programmes every year ». De plus, malgré le fait que le collège a été en opération depuis août 2012, « no effective quality assurance had been conducted specially with regard to clinical traning programmes », souligne le rapport.
Le FFC recommande que DY Patil Worldwide Ltd fasse l’acquisition en toute urgence d’un terrain et construise son campus comme prévu dans le Memorandum of Understanding avec l’UTM et le ministère de la Santé.
Un comité devrait être institué afin de réévaluer l’éducation médicale et formuler une « policy decision » cohérente et assurer une formation médicale de qualité pour les « undergraduates and post graduates ».
De plus, le rapport suggère que les 18 étudiants de la promotion d’août 2013 doivent être remboursés. Il recommande également que des étudiants ne soient pas recrutés par DY Patil Worldwide Ltd pour les études post graduate « until it satisfies the requirements of clinical training framework agreement ».
Finalement, la TEC devra s’assurer que le collège respecte les accords conclus avec les autorités compétentes.