Dans le cadre de la semaine de l’Europe, l’Economic Development Board (EDB) a lancé le Projet « E-Licencing : Transformational initiatives to enhance the business environment » hier, jeudi 10 mai en présence du Premier ministre et l’Ambassadrice de l’Union européenne à Maurice.

Le E-Licencing a été lancé par le gouvernement dans le but de remédier aux principaux obstacles de la facilitation du commerce en raison des règlements et de la bureaucratie institutionnelle. « Ce projet ambitieux, qui représente un investissement important, déclenchera un changement de paradigme dans la manière dont s’effectue le prélocalisation des licences d’exploitation », explique Charles Cartier, Chairman de l’Economic Development Board.

Pour Pravind jugnauth, le but de ce projet est de faciliter la façon de faire du business à Maurice. Il se dit également très satisfait d’avoir pu améliorer le classement de Maurice au Ease of Doing Business de la Banque mondiale. En ce qui concerne le Re-engineering Economics, le Premier ministre soutient qu’en règle générale, les entrepreneurs requièrent toujours des permis, des licences et des autorisations des différents ministères. « Nous devons faire de sorte de rationaliser afin de ne pas avoir de répétition et éviter les problèmes qui ne sont pas nécessaires aux entrepreneurs. Nous avons ainsi retenu les services d’un consultant qui vérifiera tous ces permis et fera des recommandations. Le gouvernement agira par la suite. »

La plateforme du E-licensing sera ainsi le seul point d’entrée pour l’application de toutes les licences, permis, autorisations, certificats ou tout autre type d’autorisation requis pour démarrer et exploiter une entreprise tout en permettant l’intégration inter-agences et des services centrés sur le client grâce avec une technologie de pointe.

En effet, le projet est composé de quatre éléments-clés :

  • An E-licensing Platform,
  • A business Process Re-Engineering exercise,
  • A Regulatory Review 
  • A change managment programme.

La première phase du Natinoal E-Licensing System devrait entrer en opération en août 2018. Le système devrait aussi apporter des avantages importantes comme la réduction du temps et des coûts de pré-traitement, le suivi et les services en ligne disponibles à distance a travers n’importe quel appareil. Le projet sera ainsi réalisé sur une période de trois ans.

De plus, l’Economic Development Board a également profité de l’occasion pour dévoiler le tout nouveau logo du board.