C’est vers 10 h 30 ce matin que Mitthunsingh Bumma, 34 ans, est arrivé à son domicile, à Nouvelle-Découverte, où il a étranglé à mort son épouse, Vidhi Bumma, 28 ans. Un important dispositif de la Special Support Unit (SSU) avait été déployé afin d’assister les forces régulières du poste de police de St-Pierre, pour que l’opération se déroule dans le bon ordre. La police a tenu les proches du suspect à plusieurs mètres du lieu du drame pour éviter tout dérapage. Depuis que Mitthunsingh Bumma a commis l’irréparable, plusieurs membres de sa famille sont très remontés, ne comprenant pas comment il a pu faire subir un tel calvaire à son épouse, qu’ils sont nombreux à qualifier de « douce » et de « sympathique ».
Lors de cette opération, Mitthunsingh Bumma a expliqué au personnel du Scene of Crime Office les circonstances dans lesquelles il a étranglé sa conjointe, durant la soirée du vendredi 20 mai, lorsqu’elle s’était endormie. Vers 11 h 30 aujourd’hui, les services de police ont ensuite conduit le suspect jusqu’à la boutique de la localité où il avait acheté des produits inflammables pour mettre le feu à la dépouille de Vidhi Bumma, avant de retourner à son domicile. À l’heure où nous mettions sous presse, les enquêteurs n’avaient pas encore conduit le suspect jusque dans les champs à Eau-Bouillie, l’endroit où il a mis le feu au corps de sa femme, pour la suite de la reconstitution. Parmi les individus ayant assisté à la reconstitution des faits figurait Deepak Bumma, le jeune frère du suspect, qui l’avait accompagné au poste de police pour signaler la disparition de Vidhi Bumma samedi soir, ignorant que son frère l’avait déjà tuée.
Pour rappel, Mitthunsingh Bumma a mis le feu au corps de sa femme samedi après-midi dans un champ situé à Eau-Bouillie, Nouvelle-Découverte, à une centaine de mètres de l’autoroute. Il avait placé le corps de la victime, qu’il avait préalablement étranglée à mort, sur des pneus usagés avant d’y mettre le feu en utilisant des produits inflammables. Suite à son arrestation dimanche soir, Mitthunsingh Bumma a soutenu aux enquêteurs de la brigade criminelle de St-Pierre avoir commis l’irréparable car son épouse lui aurait été infidèle et aurait contesté sa paternité.