Le Ptr s’est évertué, hier à un congrès nocturne à Eau-Coulée, à faire valoir la résilience économique du pays alors que la crise internationale bat son plein, mettant en garde la population contre un « retour à l’état d’urgence économique » en cas d’élections anticipées. Au complexe Charles Regnaud, où des habitants étaient présents en grand nombre, Stéphanie Anquetil, Sheila Bappoo et Patrick Assirvaden, PPS de la circonscription N°16, ont descendu en flammes la formule du Remake 2000 du MMM/MSM, dont les motivations réelles, selon eux, seraient de remettre au pouvoir un clan familial.
« Bérenger pe gard sa pei la en kanpayn elektoral permanan ! » a déploré Patrick Assirvaden au sujet de la décision du MMM de s’allier au MSM en vue de mettre le gouvernement en minorité et prendre le pouvoir. Il est d’avis que le leader des Mauves est à sacrifier ses propres militants sur l’autel du Remake 2000 : « Get Franco Quirin ki finn arive dan Beau-Bassin/Petite-Rivière, pa gayn tiket. N°1, Baloomoody plat ! N°19, Ribot out ! Ek so 2,9 % MSM pe monte dadak lor ledo militan. » Et d’avancer : « Pe mem kalkil pou donn marenn tiket prosenn eleksion ! » avant de mettre en garde contre la possibilité que l’électorat mauve « balye MMM si Bérenger kontinye dan sa simin la ».
Répondant aux critiques formulées contre elle la veille par le MMM à Diole, Vacoas, Sheila Bappoo, très en verve et dont l’intervention était ponctuée d’applaudissements, a défié Paul Bérenger : « Pe dir Sheila Bappoo pou pran retret. Ki to ete toi pou ziz moi. Al get Rambo ki laz li ena. » Elle n’a pas ménagé son ancien co-député MSM au N°15 aux dernières élections générales, Nando Bodha, dont elle a dénoncé les agissements allégués dans la circonscription. « Nando Bodha pe mars-marse la deor. Al dir zot : Sheila Bappoo pou manz ar zot ! »
La ministre de la Sécurité sociale annonce par ailleurs des poursuites judiciaires contre Pravind Jugnauth pour avoir allégué que sa fille aurait bénéficié de protection occulte en vue d’obtenir le poste qu’elle occupe comme Adviser au bureau de la MTPA à Londres. « Pravind Jugnauth pou bizin vinn explike dan la Cour, case pe pran pro-forma le 20 juin ». Sa fille, ajoute-t-elle, a fait des études à Londres et y était toujours lorsqu’elle a fait une application pour ce poste en 2005 et dont l’avis a été émis dans la capitale anglaise. « Azordi 7 an pli tar zot vinn dir ki Bappoo pe protez fami ». Et reprenant l’argument de la protection de clan familial, elle lance : « Al gete kisannla pe protez fami. Mo pa Jugnauth moi, mo pa Balah moi ! »
Sheila Bappoo a réfuté les critiques de SAJ contre Navin Ramgoolam qui, selon lui, ne fait rien pour empêcher la prolifération de la drogue dans le pays. « So memoir kourt. Kan en 83-85 mafia ladrog ti rant dan pei, Amsterdam Boys, kan valiz larzan ti pe rant dan lotel gouvernman, kisannla ti o pouvwar ? Mo kone moi mo ti la ba pandan 13 zan. » Et d’arguer qu’en dépit du fait qu’il est plus difficile aujourd’hui de lutter contre la mafia qui importe de la drogue dure – alors qu’autrefois il s’agissait surtout du gandia –, elle s’est félicitée de la baisse du taux de criminalité grâce à la formation que reçoit la force policière.
Poursuivant sur l’époque 83-85, Sheila Bappoo a rappelé que le Ptr était en alliance au pouvoir avec le MSM et le PSMD : « Progre ekonomik pa zis MSM tousel sa ; ti ena vizion SSR ladan, ti ena Satcam Boolell avek so diplomati ekonomik, ti ena Gaëtan Duval avek so politik tourism ek zonn frans. Listwar pa kapav efase sa. » Et de conclure qu’alors que le gouvernement avec son discours-programme veut mettre l’être humain au coeur du développement, le Remake 2000 veut « mett klan familial oker developman ».