Maurice accueillera du 3 au 5 juin prochain la Semaine de l’eau de la SADC qui se tiendra à l’hôtel Voilà Bagatelle à l’initiative du ministère de l’Énergie et des Services publics, de la SADC et de Global Water Partnership Southern Africa.
Le département de l’eau de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) organise depuis mars cette année des semaines de l’eau à l’échelle nationale dans chacun des 14 États membres sous le thème « De la vision à l’action ». L’objectif est de recueillir des données en vue de dégager la quatrième phase du Programme régional de l’eau. L’objectif principal de ces semaines est de créer une plateforme d’interaction entre les acteurs des États membres sur les questions stratégiques de gestion de ressources en eau et de collecter des contributions pertinentes devant alimenter le quatrième Plan d’action stratégique régional sur la gestion et le développement intégrés des ressources en eau (RSAP) en élaboration et dont la mise en oeuvre est étalée sur une période de cinq ans.
Ce Plan d’action couvre les domaines stratégiques de l’administration de l’eau, du développement infrastructurel et de la gestion de l’eau, avec accent sur la création d’un cadre favorable pour la cogestion des ressources régionales en eaux, et le développement et la mise en oeuvre des activités dans le secteur de l’eau de la SADC. La première phase du RSAP a débuté en 1999 et a pris fin en 2004. La seconde phase a été mise en oeuvre de 2005 à 2010 alors que la troisième phase s’étale de 2011 à 2015.
La Semaine de l’eau s’étale sur trois jours. Deux séances parallèles comprenant une formation médiatique et un Youth Forum se tiendront le premier jour, suivi d’un atelier de travail les deuxième et troisième jours. L’atelier de travail réunira, pour sa part, des acteurs évoluant dans le secteur de l’eau et autres secteurs relatifs. Ils s’attelleront à l’élaboration du quatrième RSAP. Le Youth Forum sera axé sur comment les jeunes peuvent jouer un rôle dans les initiatives de l’eau aux niveaux national et régional.
Le volet médiatique, qui sera assuré par Inter Press Service, vise à former les journalistes sur comment assurer la couverture médiatique des thèmes relatifs à l’eau.