Environ 500 professionnels évoluant dans le secteur de l’eau et des étudiants des établissements secondaires participeront à un séminaire sur l’eau échelonné sur deux jours au Rajiv Gandhi Science Centre (RGSC), Bell-Village. Le séminaire a débuté hier, 20 mars, et se poursuivra le 22 mars. Cette initiative découle d’un partenariat entre le ministère de l’Énergie et des Services publics, la Central Water Authority (CWA) et le RGSC dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’eau, observée le 22 mars.
Le thème retenu pour la Journée mondiale de l’eau « La coopération dans le domaine de l’eau » vise à attirer l’attention sur le potentiel et les défis de la coopération dans ce secteur vital, de faciliter le dialogue entre les différentes parties concernées et promouvoir des solutions innovantes pour favoriser la coopération dans le domaine de l’eau. Cette coopération est jugée essentielle « afin de trouver un équilibre entre les divers besoins et priorités des populations tout en partageant cette ressource précieuse équitablement, en utilisant l’eau comme un instrument de paix ». Le thème a de multiples dimensions, y compris des aspects culturels, éducatifs, scientifiques, religieux, éthiques, sociaux, politiques, juridiques, institutionnels et économiques.
Le séminaire est axé sur le thème de la Journée ainsi que sur des questions liées à l’eau. Des représentants de différents ministères, de la CWA et d’autres organismes liés à la gestion de l’eau seront présents. Ces derniers se pencheront sur des aspects liés à l’eau : la gestion de l’eau dans la culture hydroponique ; le traitement des eaux usées et leur réutilisation ; les solutions durables du problème de pollution d’eau, entre autres.
Le Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie et des Services publics, Rashid Beebeejaun, qui n’a pu procéder à l’ouverture du séminaire hier sera à la cérémonie officielle demain vendredi 22 mars 2013 en présence du ministre de l’Éducation tertiaire, de la Science, de la Recherche et de la Technologie, Rajesh Jeetah.
À Maurice, le pourcentage de l’eau injectée dans le réseau de distribution a connu une hausse annuelle de 3 % pendant les 20 dernières années. En 1990, le volume d’eau injectée par jour, qui était de 310 000 m3 est maintenant passé à 590 000 m3, ce qui représente une augmentation d’environ 90 %. La consommation d’eau par habitant est passée de 152 litres par jour en 1990 à 170 litres à ce jour. L’eau traitée distribuée aux secteurs de l’économie a aussi connu une hausse de 2,2 s% pendant les 25 dernières années. Selon le National Environment Action Plan pour Maurice, la demande en eau pourrait dépasser l’approvisionnement d’ici 2040 à moins que des mesures plus efficaces soient mises en oeuvre au niveau de la gestion des ressources en eau.