La CWA a recueilli Rs 1 570 millions dans ses caisses à partir des ventes d’eau pour l’année 2018. C’est ce qui ressort d’un rapport publié par le bureau de Statistics of Mauritius la semaine dernière. En 2017, cette organisation avait recueilli un montant de Rs 1 504 millions. La vente d’eau a augmenté de 4,4% l’année dernière.

Selon Statistics of Mauritius, en 2018, le volume d’eau potable traité par les différentes stations était de 285 millions de mètres cubes (Mm3), représentant une hausse de 9,2%, contre 261 Mm3 en 2017. La production moyenne d’eau à partir des rivières et des nappes phréatiques représentait respectivement 51,8% et 48,2%. Le volume total d’eau vendu en 2018 était de 123 Mm3, dont 88,3% d’eau potable et 11,7% d’eau non traitée. Quelque 83 Mm3 d’eau ont été vendus à un tarif domestique, représentant 67,5% du volume d’eau vendu. De 2017 à 2018, le volume d’eau vendu est passé de 120 à 123 Mm3, soit une hausse de 2,5%.

Par ailleurs, les chiffres démontrent que Maurice a enregistré 5 252 Mm3 de pluies en 2018, représentant une hausse de 31,6%, contre 3 991 Mm3 enregistrés en 2017. Environ 10% de pluies, soit 525 Mm3, ont servi à alimenter les nappes phréatiques tandis que l’évapotranspiration et le ruissellement de surface représentaient respectivement 30% (soit 1 576 Mm3) et 60% (3 151 Mm3) respectivement.

Au cours de 2018, les pluies moyennes enregistrées autour de Maurice se sont élevées à 2 816 millimètres, ce qui représente une augmentation de 32%, par rapport à 2 134 mm, en 2017. Le mois le plus humide en 2018 a été janvier, avec une moyenne de 794 mm, soit un excédent de près de trois fois supérieur à la moyenne à long terme (1981-2010) de 263 mm. Août a en revanche été le mois le plus sec, avec 36 mm d’averses, enregistrant un déficit de 66% par rapport à la moyenne à long terme (1981-2010) de 106 mm.

Par ailleurs, selon Statistics of Mauritius, Mare-aux-Vacoas, dont la capacité de stockage s’élève à 25,89 Mm3, affichait un taux de remplissage de 53% en janvier 2018 alors que le taux maximum était de 100%, soit en janvier, février et avril. Midlands Dam, qui peut contenir 25,5 Mm3 d’eau, affichait un taux minimum de stockage de 40% en novembre alors que le taux maximum était de 100% de janvier à avril.

À La Ferme (capacité de stockage de 11,52 Mm3), le taux minimum était de 20% en novembre, alors que le taux maximum était de 91% en février et mars. À Mare-Longue, dont la capacité de stockage est de 6,28 Mm3, le pourcentage minimum était de 61% (janvier), alors que le pourcentage maximum était de 100% en janvier, février, mars et avril. La Nicolière, avec une capacité de stockage de 5,26 Mm3, affichait, de son côté, un taux de remplissage de 43% au minimum, en janvier, et de 100% en janvier, février, mars, avril et mai.

Piton-du-Milieu, qui peut contenir 2,99 Mm3 d’eau, affichait un taux de remplissage minimum de 48% en novembre et de 100% de janvier à avril, ainsi qu’en décembre. Le taux en moyen du niveau d’eau pour tous les réservoirs (à l’exception du Midlands Dam) variait de 55% à 96% en 2018.