Les habitants de Richelieu sont remontés par l’accumulation d’eaux nauséabondes aux rues Winstone Churchill et Mgr Leen.

Hormis l’odeur pestilentielle, les locaux se plaignent des inconvénients causés et des risques pour la santé.

Ce problème dure depuis ce vendredi, précise Georginette François. Cette habitante de la localité explique avoir contacté plusieurs autorités mais les démarches ont été vaines jusqu’ici.

« Kouma nou pou fer, kisana ki kapav ed nou-la? Personn pa’nn vinn get nou. Nou’nn telefone me okin otorite pa pe rasir nou », lance-t-elle.

L’eau sale provient d’un drain non loin des dortoirs des travailleurs bangladais, à proximité d’un terrain agricole.

D’ailleurs, plusieurs de ces travailleurs ont été a prêté main forte aux habitants de Richelieu afin d’évacuer les eaux usées.  « Tou malprote inn res lamem », déplore Georginette François.

En conséquence, les riverains s’inquiètent en outre de la stagnation de l’eau qui peut engendrer une prolifération de moustiques près des habitations.

« Pas possible de vivre dans de telles conditions », confie un habitant remonté. Les rivérains demandent aux autorités d’intervenir rapidement et avancent qu’ils n’hésiteront pas à descendre dans les rues afin de faire entendre leux voix.