Ceux qui désirent entreprendre des études en comptabilité ont eu l’opportunité du 23 au 25 février de découvrir les perspectives professionnelles dans cette filière. En effet, une vingtaine d’entreprises et d’instituts de formation étaient présents à la Cybertour 1 à Ebène dans le cadre de l’ACCA Career Fair.
Grande première à Maurice, les organisateurs ont voulu démontrer que le développement des compétences et l’optimisation des possibilités d’embauche et de développement de carrière sont des éléments incontournables dans la mission de l’ACCA. C’est ce qu’à fait ressortir le Countrty Manager de l’ACCA pour Maurice, Maadhavi Ramdin.
L’événement se voulait également de permettre la prise de contact et le partage d’information entre les personnes concernées, notamment les jeunes qui aspirent à une carrière en finance et comptabilité y compris les comptables et financiers expérimentés.
Présent à l’ouverture de ce salon, le ministre de l’Education supérieure et de la Recherche, Rajesh Jeetah, a rappelé le progrès fait par notre pays passant d’une industrie sucrière, textile aux services avec notamment le secteur du Business Outsourcing Process (BPO) aujourd’hui. « Nous avons donc progressé, car nous avons ici des compétences qui sont égales à celles de pays plus grands », dit-il. « Nous devons maintenant nourrir de nouvelles ambitions, afin d’atteindre la barre de $25 000 de PIB par habitant. Pour cela, nous savons que nous offrons déjà des prestations de qualité. Il faut développer les stratégies adéquates et les bons business plans pour aller plus loin », soutient le ministre.
Rappelant le programme « StudyMauritius », qui guide les étudiants et qui fait la promotion de la formation en collaboration avec Enterprise Mauritius, Rajesh Jeetah, a lors de son discours, soutenu que l’objectif du gouvernement est d’accueillir 100 000 étudiants étrangers dans 15 ans.
estime-t-il. »Il y a environ 8 millions d’étudiants qui se déplacent à l’étranger chaque année. Nous n’en avons qu’une très petite partie pour l’instant, même si ces étudiants étrangers viennent d’une soixantaine de pays différents. Il y a des opportunités », « Chaque étudiant étranger à Maurice dépenserait en moyenne $ 10 000 par an. Si nous accueillons 100 000 étudiants, faites le calcul: c’est un revenu de $1 milliard », déclare-t-il.
Pour lui, l’ACCA, présente à Maurice, est l’exemple d’une formation de qualité, aux normes internationales. Les entreprises et les instituts sont des partenaires de l’ACCA, en tant qu’employeurs encourageant la formation ACCA de leurs cadres, ou des centres offrant une formation menant à l’obtention de diplômes ACCA. Ils comptent également des Membres certifiés ACCA parmi leurs directeurs.
ACCA Mauritius a obtenu le soutien de plusieurs sponsors pour cette première : la BAI Co. (Mtius) Ltd et la Cim Global Business en sont les Platinum Sponsors et la State Bank of Mauritius et la Charles Telfair Institute les Gold Sponsors.
La participation de grandes entreprises BPO spécialisées dans les opérations financières (Accenture et Ceridian) illustre l’importance grandissante de l’externalisation de telles opérations. Maurice se positionnant comme un centre BPO et voulant développer les segments à valeur ajoutée (dont celui de la finance/comptabilité), l’ ACCA Career Fair vient répondre à une nécessité de mieux appréhender les besoins en formation et recrutement dans ce segment.