Le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, a annoncé l’aménagement d’un espace de 4 000 pieds carrés à Ébène pour en faire un incubateur d’entreprises dans le secteur des technologies et de la communication à l’intention de 25 jeunes. Cet espace sera mis à leur disposition par Mauritius Telecom qui collabore au projet.
Cette annonce a été faite la semaine dernière, à l’occasion du lancement du nouveau service conjoint de la Mauritius Revenus Authority (MRA), Orange et la State Bank of Mauritius (SBM) pour permettre aux contribuables de payer l’impôt dû par le biais du SMS. Ce projet est en ligne avec la politique du gouvernement de développer les technologies de l’information et de donner l’occasion aux jeunes de monter leur propre entreprise.
Xavier-Luc Duval indique qu’à échéance, « ces entreprises seront les fleurons de la future industrie de l’information que Maurice développe ». Le ministre des Finances note que cet espace, mis à la disposition de 25 jeunes par MT, sera pourvu de technologies de pointe qui leur permettra de travailler de manière efficiente.
Vingt-cinq start-ups seront sélectionnées « sur la base de la méritocratie », affirme le ministre. Et de souligner qu’il a déjà eu des rencontres avec des jeunes à ce sujet. « Ils auront un temps moratoire durant lequel ils ne paieront pas de loyer. Ils seront encadrés des professionnels comme ceux travaillant à MT afin de mener à bien leur projet », dit-il. Ces jeunes bénéficieront d’une formation complémentaire en marketing entre autres. M. Duval ajoute que si le projet d’Ébène s’avère un succès, le gouvernement renouvellera l’expérience avec d’autres jeunes, notamment en mettant un espace situé à Route Abattoir, Port-Louis, à leur disposition.
Le ministre des Finances souligne que la présence d’un grand nombre de jeunes avec des idées nouvelles ne pourra que leur être bénéfique. « Il y aura un cross-fertilisation. Nous avons énormément de potentiel chez les jeunes. On leur donne un coup de main pour démarrer dans la vie », avance M. Duval.
Autres projets
« Depuis la présentation du budget à la fin de 2012, nous n’avons cessé de dire que 2013 sera cruciale pour l’adoption des nouvelles technologies tant au niveau du gouvernement que dans le secteur privé ou au sein de la population », fait ressortir le VPM Duval. Il indique que le gouvernement travaille sur un plan actuellement « pour concrétiser cette vision ». Il souligne que la MRA a pris les devants avec l’introduction du système numérique de déclaration des revenus pour tous et qui se poursuit avec maintenant la facilité offerte par l’opérateur de téléphonie mobile et la banque pour payer les impôts dûs par SMS. Il souhaite que d’autres départements du gouvernement suivent le pas de la MRA réduisant ainsi le temps d’attente aux guichets.
M. Duval concède cependant que de nombreux cadres supérieurs de la fonction publique ne maîtrisent pas l’outil informatique et de l’information comme il se doit. Cependant, il insiste que 2013 sera historique avec l’introduction des services numériques pour faciliter la vie des gens.
« We can’t afford to be behind », soutient le ministre des Finances, en observant toutefois que ce jour-là (ndlr : jeudi dernier), le portail du gouvernement nouvellement refait au coût de Rs 50 millions ne marchait pas. M. Duval annonce également l’introduction de la digital signature, des cartes prépayées pour l’électricité à l’intention des plus vulnérables, la distribution prochaine de 20 000 tablettes aux enfants scolarisés et des tablettes à l’intention des députés au parlement. Il indique aussi qu’il sera possible d’effectuer des paiements par carte de crédit pour un maximum de Rs 20 000 auprès d’une dizaine de départements du gouvernement sans avoir à payer de commission.