Photo illustration

Une manager de la FSC, âgée de 38 ans, a été victime de menaces de mort hier de la part d’un automobiliste n’ayant pas apprécié qu’elle ne lui cède pas le passage. Dans sa déposition à la police, la plaignante relate qu’elle était au volant de sa BMW quand arrivé au rond-point d’Ébène, elle a laissé partir deux voitures sur son passage malgré le fait qu’elle avait la priorité.

Elle a alors débouché et entre-temps, une Toyota arrivant sur sa droite a failli la percuter. La trentenaire a dû se rabattre pour éviter l’accident et s’est mise devant l’autre véhicule.

Le conducteur, âgé de 25 ans, est venu à sa hauteur et l’aurait insultée tout en menaçant de l’agresser. La manager a poursuivi sa route jusqu’à Réduit et devait remarquer que le suspect l’avait suivie. Elle s’est arrêtée près d’un policier qui contrôlait la circulation à côté de l’Université de Maurice et lui a raconté cet incident.

En même temps, le jeune homme est sorti de sa voiture pour la rencontrer. Elle souligne qu’il lui a lancé des jurons en présence du policier qui a tenté de le calmer. « Sa f* la pa donn mwa sime. Mo prese, mo ena enn randevou pou ale ». Une femme est sortie de la Toyota et elle a ramené le suspect dans son véhicule.

La manager a alors poursuivi sa route et en arrivant à hauteur de Bagatelle, elle a noté que le jeune homme continuait à le suivre. Elle s’est garée dans un lieu isolé pour le laisser partir. Mais le conducteur s’est arrêté quelques mètres plus loin et il a marché pour rencontrer la plaignante qui était dans sa voiture. « Mo pou desann twa, mo pou touy twa », a lancé le suspect. Comme elle était effrayée, elle a monté la vitre de sa portière et devait s’enfermer à clé.

C’est alors que le jeune homme a tapé sur le pare-brise de la BMW en endommageant une partie. Il est reparti après que la passagère de la Toyota est intervenue à nouveau. Cependant, le jeune homme a menacé de tuer la manager si elle déposait une plainte à la police sur cet incident.

Craignant pour sa vie, la trentenaire a pris la direction du poste de police de Moka où elle a porté plainte pour menace de mort. Elle a également déclaré que sa BMW a été endommagée et que le préjudice s’élève à Rs 60 000. En se basant sur les renseignements fournis par la plaignante, la police a arrêté le suspect en début de soirée.

Ce dernier a déclaré que la trentenaire l’aurait insulté. Il a été placé dans une cellule au centre de détention de Moka. Le jeune homme est attendu en justice ce vendredi où il devra faire face à une accusation provisoire de “threat”. L’enquête est menée par l’équipe de l’ASP Badal.