Le virus Ebola continuant de sévir en Afrique de l’Ouest, avec près de 1,000 morts, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décrété, vendredi dernier, l’état d’urgence de santé publique mondial. À Maurice, rassure-t-on, si 75 personnes ayant récemment voyagé dans les pays à risques sont sous surveillance actuellement, il n’y a pas de cas de fièvre d’Ebola enregistré à ce jour. Cependant en guise de précautions, les  mesures préventives au port ainsi qu’à l’aéroport ont été renforcées cette semaine et des dispositions de sécurité sanitaire ont été prises. Des arrangements ont également été faits en vue de l’aménagement d’une unité d’isolement à l’hôpital de Souillac. Un protocole est en préparation avec la participation des professionnels de santé publique et privée en vue d’établir  les guidelinespour la gestion clinique d’un éventuel cas. Dans cette optique, le ministère de la Santé organise, cette semaine, un atelier de travail en vue d’un National Preparedness Plan Against Ebola. Les autorités mauriciennes ont également demandé à l’OMS d’envoyer un expert à Maurice pour vérifier que nous sommes en ligne avec les protocoles internationaux établis.