Les nouveaux résidents des logements temporaires, à Baie-du-Tombeau, contestent la présence du container qui abrite le programme d’échange de seringues du Collectif Urgence Toxida (CUT) sur le terrain où se trouvent leurs maisons. Les familles qui ont quitté les longères dites tôles et blancs, en état de délabrement, pour emménager récemment dans les nouvelles habitations en attendant la construction de leur maison par la National Housing Development Co.Ltd (NHDC), ont fait part de leur mécontentement à Gilles L’Entêté, directeur de la compagnie.

Une pétition pour réclamer le déplacement du container du CUT, jugé trop proche des maisons, sera soumise à la NHDC. Les familles ont rencontré les organisations non gouvernementales qui les accompagnent dans le cadre de leur installation dans les logements temporaires pour décrier la présence de toxicomanes: des bénéfi ciaires du programme, sur le terrain. Toutefois, cela fait plusieurs années depuis que CUT assure cette activité dans la région. “Ce qui nous dérange c’est le fait que CUT a installé son container sur le terrain où nous habitons dorénavant. Et non la présence de CUT à Baie du Tombeau!” confi e une résidente.