Une délégation de personnes âgées du district de Savanne effectuera un voyage à l’île de La Réunion, tous frais payés par le gouvernement. Lors d’une cérémonie au siège du District Council de Savanne, le mercredi 27 septembre, les heureux bénéficiaires ont reçu leur billet d’avion des mains du ministre des Collectivités locales, Mahen Jhugroo, du président du Conseil de district de Savanne, Kamalsaw Gajadur, et du député de la circonscription N° 13 Zouberr Joomaye.
Dix-sept personnes âgées, représentantes d’associations du troisième âge de chacun des 17 villages du district de Savanne, effectueront un voyage à La Réunion, du 2 au 6 octobre, tous frais payés par le gouvernement. Cette initiative revient au Conseil de district de Savanne, chapeautée par le ministère des Collectivités locales. Ce voyage cadre avec la Journée internationale des personnes âgées, célébrée le 1er octobre. Les personnes âgées séjourneront à Sainte-Suzanne et auront l’occasion de visiter plusieurs endroits pendant leur visite à l’île soeur. Outre des visites guidées, elles participeront, entre autres, à des activités sportives, des concours de jeux, de chants et de danses. 
Pour sa part, le ministre Mahen Jhugroo a évoqué la construction de trois quartiers généraux pour trois conseils de district, dont Savanne et Pamplemousses. « Nous bénéficions du soutien financier de la Grande Péninsule pour ces projets. J’espère que d’ici 2018, les projets seront déjà en chantier. Il y a aussi le grand projet de bazar de Chemin-Grenier sur lequel nous travaillons actuellement. Si nous avions eu un terrain, les travaux auraient déjà commencé », a-t-il expliqué. Le ministre a également promis son soutien au Conseil de district de Savanne pour l’acquisition d’un camion et d’autres équipements pour servir les habitants du Sud. 
En ce qui concerne le voyage des 17 personnes âgées, Mahen Jhugroo dit se souvenir de son premier voyage en avion, car il se rendait justement à Sainte-Suzanne. Il occupait alors du poste de maire dans une ville. Il a demandé aux personnes âgées de profiter pleinement de ce voyage pour faire des échanges culturels entre les deux îles. 
Henry Thomas, un retraité de 63 ans et président des Forces Vives de St-Martin Bel-Ombre, est à son tout premier voyage. Tout excité, il commence déjà à faire sa valise. « Je n’arrive toujours pas à croire que je vais voyager en avion. C’est la première fois que je me rends dans un autre pays », dit-il. Henry dit avoir seulement vu des endroits de l’île de La Réunion à la télé et a hâte d’être à l’île soeur. « Le séjour n’est pas long mais j’en profiterai au maximum », dit-il. 
Idem pour Yunjanee Abeelack, âgée de 64 ans et membre de l’association du troisième âge de Surinam. « Je suis très contente, mais je ressens une frayeur parallèlement. C’est la première fois que je voyagerai en avion, et ce, sans mon époux. Nous avons toujours été ensemble là où nous allions. Mais, ce voyage, je l’effectuerai sans lui. J’ai peur », dit-elle. 
Yunjanee explique qu’elle profitera de ce voyage pour rendre visite à sa soeur qui est établie à La Réunion. « Je me promènerai et je compte aller rendre visite à ma soeur. J’ai déjà commencé à préparer ma valise »
Vinoda Bungaroo, 61 ans et membre de l’association du troisième âge de Batimarais, n’est pas à son premier voyage. Dans le passé, elle s’est rendue à Rodrigues en deux occasions. « Je n’ai jamais été à La Réunion. Je suis tout excitée car je compte aller me promener et faire du shopping. Je me ferais des amis à l’île soeur et je vais chanter et danser pour eux. Je suis persuadée que nous allons bien nous amuser », indique-t-elle. 
Sooryanand Potheegadoo, 69 ans et président de la Senior Citizen Association de Britannia, sera à son deuxième voyage à La Réunion. « Je m’y suis rendu en 2003. Je pense qu’il y a eu beaucoup de changements pendant toutes ces années. Donc, je serai ravi d’aller à sa découverte. J’ai beaucoup voyagé dans ma vie. Je me suis rendu dans plusieurs pays. Mais ce voyage compte énormément pour moi car je le considère comme une récompense pour mes 22 années de service comme conseiller du village », fait-il ressortir.