M. Harris Naidoo, vice-président de l’Andhra Maha Sabha de l’Afrique du Sud (AMS/ADS), a souhaité, lors d’un bref séjour à Maurice (22-26 février), la mise en place d’une plate-forme d’échanges entre les instances télougoues des deux pays. Ce voeu a été exprimé lors d’une soirée culturelle avec musique carnatique et cérémonie dévotionnelle animée par le prêtre Sanjeeva Appadoo, au siège du Telugu Saamskrutika Nilayam (La Maison de la Culture Télougoue) à Rose-Hill en la présence de nombreux dévots (des hommes d’affaires et des professionnels de la communauté télougoue locale, aussi invités, sont venus en nombre) et M. Narainsamy Sanyasi, MSK, président-fondateur de cette institution oeuvrant pour la préservation et la promotion de la culture et
de la langue télougoues à Maurice.
`Durant son intervention, M. Harris Naidoo a fait une présentation de l’AMS/ADS qui compte 26 branches et trois instances dont deux opérant auprès des jeunes (Andhra Youth Movement) et 1 s’occupant de la promotion des affaires (Andhra Business Forum). L’AMS/ADS est affiliée au Hindu Maha Sabha, fédération regroupant la South Africa Tamil Federation, la Hindi Siksa Sangh et une entité gujeratie. Grâce aux activités de l’AMS/ADS est en mesure de pratiquer sa langue, de suivre ses rituels et de vivre selon ses traditions.
L’intérêt des membres de la communauté télougoue sud-africaine pour sa culture est visible et palpable lors de l’Eistedfod, un grand rassemblement culturel qui est marqué par divers concours nationaux de poèmes et de lecture en langue télougoue, de chants et de danses ouverts aux adultes et aux enfants. Ce rassemblement qui s’étale sur 3 week-ends réunit 500 à 600 personnes dans la salle communautaire de Chasworth à Durban, localité qui compte la plus forte concentration de descendants d’Indiens en Afrique du Sud.