L’accord politique entre le parti Travailliste et le MMM en vue des prochaines élections générales, dont les premières esquisses ont été élaborées dans la soirée du lundi 14 avril dernier avec l’annulation du meeting conjoint du défunt Remake 2000 pour le 1 er mai, a été scellé lundi après-midi. Le bureau politique et le comité central du MMM ont avalisé les détails de cette alliance électorale lors des délibérations de ces intances lundi après-midi.De son côté, le parti Travailliste réunira ses instances dirigeantes, dont le comité exécutif, vendredi pour signifier son accord à ce développement sur l’échiquier politique.
Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a parlé « d’une alliance historique entre deux grands partis ».
Une nouvelle réunion du bureau politique du MMM se déroulera presque en simultané ce même vendredi. Les détails de l’accord électoral, avec dans les grandes lignes un projet de réforme constitutionnelle, avec un président de la République, Navin Ramgoolam, élu au suffrage universel, et le poste de Premier ministre à Paul Bérenger, et un partage des pouvoirs à la tête de l’Etat, ne seront rendus publics que vendredi prochain.  Une conférence de presse conjointe animée par Navin Ramgoolam et Paul Bérenger est prévue également pour samedi.
Dans les deux camps, l’on  fait comprendre qu’il ne faudra pas s’attendre à des fuites sur l’accord. Ce sera un gage de confiance entre les deux partis. Avec l’étape politique de cet après-midi, le pays se dirige vers des élections générales anticipées avant la présentation du budget 2015 en novembre prochain. Les premiers détails du calendrier électoral devront commencer à filtrer dès la fin de cette semaine.