Le bras de fer entre la State House et l’hôtel du gouvernement sur fond de Remake 2000 de l’alliance MMM/MSM a amorcé durant le week-end une étape cruciale, laissant prévoir l’escalade politique d’ici la nouvelle session de l’Assemblée nationale le lundi 16 avril avec la lecture du nouveau discours-programme du gouvernement Ptr/PMSD. Les échéances établies dans le cadre des négociations pour la conclusion de cet accord électoral de l’opposition tendent à confirmer que le week-end du 14/15 avril sera porteur d’événements conséquents sur le plan politique.
Le coup d’envoi de la guerre des chefs entre le président de la République et le Premier ministre a toutefois été donné à la Hindu House avec les deux protagonistes évoluant sur la même scène et engagés dans de virulents échanges de propos politiques. Les coups politiques placés par sir Anerood Jugnauth sont applaudis dans le camp de l’opposition alors qu’au sein du Parti travailliste, la contre-offensive a été donnée par Navin Ramgoolam, lançant presque au quart de tour un défi au président de soumettre sa démission et se de jeter dans l’arène politique.
Le calendrier politique établi par le MMM au cours du week-end apporte des précisions quant aux étapes parcourues dans le cheminement du Remake 2000. Avec la réunion conjointe des parlementaires du MMM et du MSM samedi à Ébène, l’étape phare demeure l’assemblée des délégués mauves le samedi 14 avril. À ce matin, les préparatifs de cette rencontre réunissant environ 500 membres, qui seront appelés à avaliser le principe du Remake 2000, ont été enclenchés. Se déroulant à la salle municipale de Belle-Rose, cette assemblée verra une importante déclaration du leader du MMM Paul Bérenger au sujet du Remake 2000, dont l’objectif est de « sauver et redresser le pays comme en 1982 et en 2000 » avant que les délégués ne soient conviés à se prononcer sur la question.
Le vote de l’assemblée des délégués du MMM, intervenant à la veille de la présentation du discours-programme du gouvernement de Navin Ramgoolam, remet en perspective le prochain major move de la présidence de la République. Les observateurs politiques, soulignant la déclaration de SAJ à la Hindu House hier soir selon laquelle « si enn bis pe alle dan presipis ou kontinyé koz linité mem », confirment l’état d’esprit politique du président de la République envers le Premier ministre.