À une semaine de la reprise des travaux de l’Assemblée nationale, les parlementaires de l’opposition fourbissent leurs arguments en prévision principalement de la tranche du Question Time de chaque mardi. De leur côté, les membres du gouvernement se préparent à contrer l’offensive de l’opposition vu que le background politique en cette fin d’année demeure la campagne pour l’élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes (N° 18) du dimanche 17 décembre. De ce fait, il n’est pas exclu que cette prochaine session de l’Assemblée nationale entre en vacances à la mi-décembre, selon toute probabilité le mardi 12 décembre pour reprendre après les célébrations officielles marquant le 50e anniversaire de l’indépendance du 12 mars 2018. En attendant la date limite de mercredi pour la soumission des Parliamentary Questions au secrétariat de l’Assemblée nationale, une première indication de cette première séance du Question Time se dégage avec les Chairmanships du secrétaire au Cabinet et chef de la Fonction publique, Nayan Koomar Ballah, en vedette. Les autres préoccupations des parlementaires de l’opposition sont axées sur la gestion de la station de la radio et de la télévision nationales, la MBC, les missions officielles effectuées par des ministres depuis juillet 2016 ou encore la controverse autour du projet de Metro Express.
Cependant, avant de franchir l’étape des interpellations parlementaires de mardi prochain, des changements dans les Seating Arrangements, principalement au sein de l’opposition, sont à prévoir. Avec l’intégration de Danielle Selvon dans les rangs du MMM, les parlementaires du Parti travailliste, avec leur chef de file Shakeel Mohamed, seront appelés à changer de places en allant occuper probablement la dernière travée derrière le MMM, soit les strapontins occupés jusqu’ici par les parlementaires du Mouvement Patriotique, dont Alan Ganoo et Jean-Claude Barbier. Ces derniers devront être mutés pour prendre place à l’arrière des députés du PMSD.
Ces changements sont actuellement à l’étude au bureau de la Speaker, Maya Hanoomanjee, avec les principaux concernés informés des détails au moment opportun avant la rentrée du mardi 24. Toutefois, la situation la plus cocasse reste le fait que le groupe parlementaire de la majorité gouvernementale reste à ce jour sans Chief Whip, dont la principale responsabilité consiste à assurer la liaison entre le gouvernement et les backbenchers et aussi avec l’opposition pour l’ordonnancement du déroulement des travaux. Au vu de la nomination de Maneesh Gobin en tant qu’Attorney General et de l’opération Dhobi de Klas, Ravi Yerrigadoo ayant été contraint à la démission, le Leader of the House et Premier ministre, Pravind Jugnauth, n’a pas encore précisé son choix pour ce poste stratégique à l’Assemblée nationale.
Dans l’entourage du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, l’on n’hésite pas à avancer que celui-ci aura l’embarras du choix pour décider de la teneur de la Private Notice Question (PNQ) de mardi prochain. Mais aucune des sources n’a voulu s’aventurer pour donner la moindre indication quant aux intentions du leader du PMSD. Par contre, dans les rangs du MMM, les dossiers devant être évoqués lors de la tranche du Question Time ont déjà été identifiés.
Ainsi, le député Reza Uteem cible le N° 1 de la Fonction publique. Il demandera au Premier ministre de révéler les détails sur les Chairmanships occupés par Nayan Koomar Ballah. Il s’intéresse au nombre de corps para-étatiques et de State-Owned Enterprises, qui sont sous sa présidence, et aux conseils d’administration sur lesquels il siège avec des détails des dates de nomination, les allocations payables, les missions officielles entreprises et les coûts de ces déplacements.
Ce même député du MMM reviendra à la charge avec un aspect de l’opération Daylight Robbery compte tenu de l’écroulement de l’empire  Rawat le 3 avril 2015. Il demandera au ministre des Services financiers, Sudhir Sesungkur, de confirmer si la Financial Services Commission et la National Insurance Company ont initié des enquêtes sur les finances du BAI Group Pension Fund et de révéler les conclusions de ces enquêtes.
De son côté, Rajesh Bhagwan remettra au-devant de l’actualité le dossier de la MBC. Il s’intéresse à la composition du conseil d’administration de la MBC et réclamera un Statement du Premier ministre « whether news is being broadcasted in a fair and balanced manner as per provisions of the MBC Act »
La Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, aura fort à faire pour contenir l’ardeur des parlementaires et éviter un General Debate sur la MBC.
Le même député de l’opposition ne lâchera pas prise sur les ‘protégés’ du ministre Anil Gayan. Il interrogera le Premier ministre sur le Fact Finding Committee institué par le conseil des ministres quant aux salaires de Rs 323 000 par mois de Vijaya Samputh en tant qu’Executive Director du Trust Fund for Specialised Medical Care. Il veut savoir si le président de ce comité d’enquête a déjà soumis son rapport et si la teneur de ce rapport sera rendue publique.
Et pour clore sa série, Rajesh Bhagwan réclame du Premier ministre et ministre des Finances une liste détaillée des missions effectuées par des ministres du gouvernement de juillet 2016 à ce jour, avec le nombre de missions officielles, les buts de ces  déplacements, les coûts des billets d’avion et d’hébergement de même que les allocations de Per Diem et autres.
La nouvelle recrue dans les rangs du MMM, Danielle Selvon, interviendra lors du Question Time sur le dossier Metro Express. Elle demandera au ministre du Transport, Nando Bodha, de commenter si tous les tests géologiques sur le tracé ont été entrepris et de donner des garanties à la Chambre contre tout risque de déraillement de trains en raison de glissement de terrains ou autres inondations.
Pour sa part, Veda Baloomoody ouvrira le chapitre consacré à la lutte contre la drogue. Il évoquera la découverte d’une importante quantité de Lanatte dans la cellule occupée par le trafiquant Siddick Islam, alias Ner, à l’Eastern High Security Prison de Melrose. Cette découverte revient à la commission d’enquête, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen. Le député du MMM réclame un Update de l’enquête de la police au sujet de la présence inquiétante de ce virulent poison en prison.