La réunion du bureau politique du PMSD, convoquée cet après-midi, en vue de consigner les explications du ministre du Tourisme, Michael Sik Yuen, quant à ses absences aux activités du parti, risque de marquer un tournant sur le plan politique. En cas de son expulsion des rangs du PMSD, Michael Sik Yuen siégera-t-il en tant que ministre indépendant au sein du gouvernement de Navin Ramgoolam ? Au sein de l’état-major du PMSD ou du parti Travailliste, l’on évite d’envisager ou de commenter publiquement cette éventualité devenue quasi inévitable dans la conjoncture. Toujours sur le plan politique, le Remake 2000 met au point sa nouvelle offensive contre le gouvernement avec une série de meetings ciblés. Ainsi, lors de la réunion d’hier à La-Caverne, les dirigeants du Remake 2000 ont arrêté la date du vendredi 28 juin pour le meeting consacré à la « négligence criminelle » reprochée au vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo. Le leader historique du MMM, Paul Bérenger, qui doit se rendre en France au début de juin pour son traitement, est annoncé avec sir Anerood Jugnauth, comme les principaux intervenants au meeting de Lallmatie.