Avec la démission de sir Anerood Jugnauth en tant que président de la République effective à partir d’aujourd’hui, les grandes manoeuvres sur le plan politique que ce soit au sein du gouvernement ou dans le camp de l’opposition ont été désormais enclenchées. Compte tenu du calendrier politique déjà établi et de la trêve pour la Pâques, la première quinzaine d’avril devra être consacrée aux préparatifs avec le déploiement de l’artillerie lourde sur le terrain au cours de la seconde quinzaine culminant avec les rassemblements politiques à Vacoas pour l’alliance Ptr/PMSD et à Port-Louis pour le Remake 2000 de l’alliance MSM/MMM. En effet, la semaine du 15 avril s’avère être déterminante avec la lecture du discours-programme du gouvernement à l’Assemblée nationale et également la première conférence de presse de l’opposition animée conjointement par sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger. Entre-temps, les escarmouches politiques entre les deux camps ne sont pas à écarter vu que le Premier ministre s’est réservé le droit de « répondre en temps et lieu aux divagations de sir Anerood Jugnauth ».
Dans l’immédiat, la priorité à l’Hôtel du gouvernement demeure les préparatifs pour le discours-programme de l’ouverture de la nouvelle session de l’Assemblée nationale le lundi 16 avril. Avec le départ de sir Anerood Jugnauth de la State House, le plan B du gouvernement sera mis à exécution, en l’occurrence l’ouverture de l’Assemblée nationale et la lecture du discours-programme seront confiées à la présidente de la République par intérim Monique Ohsan-Bellepeau.
Force est de constater que le vote des parlementaires pour élire un nouveau président de la République sur une motion du Premier ministre ne devra intervenir qu’après la reprise parlementaire. L’on notera que l’une des premières sorties publiques de la présidente de la République par intérim en compagnie du Premier ministre devra se dérouler en début de semaine lors de la Graduation Ceremony sur le campus de l’Université de Maurice.
Le choix du nouveau président
La lettre de démission du président de la République, qui a été déposée sur la table du Speaker de l’Assemblée nationale, Kailash Purryag, devra au préalable faire l’objet d’une annonce officielle au sein de l’hémicycle à la première occasion solennelle. Les consultations préliminaires en vue de fixer le choix du nouveau président de la République sont venues s’ajouter à l’agenda du Premier ministre avec des prétendants tentant de s’assurer que leurs chances d’accéder à ces hautes fonctions constitutionnelles ne soient nullement gâchées.
Dans une première réaction au départ de sir Anerood Jugnauth, le Premier ministre a, par le truchement d’un communiqué, indiqué que « je me félicite qu’enfin il a soumis sa démission. Le pays et ses institutions peuvent à nouveau fonctionner en toute sérénité ». Mais tout de suite après, une première attaque : « Je trouve choquant qu’il se soit servi de la State House comme une plateforme pour faire un meeting politique ce vendredi matin ».
Il ne fait pas de doute que le scandale du rachat de la clinique MedPoint par le ministère de la Santé au coût de Rs 144,7 millions devra connaître une nouvelle « jeunesse politique » dans la conjoncture. Tout en affirmant qu’il répondra « en temps et lieu aux divagations de sir Anerood Jugnauth et sa vraie motivation ».
Le communiqué émis par le Prime Minister’s Office enchaîne en notant que « Les Mauriciens auront constaté que sir Anerood Jugnauth a accepté de continuer à servir comme Président pendant ces sept dernières années de mon Primeministership. Il a seulement commencé à s’agiter depuis le début de l’enquête sur le rachat de la clinique MedPoint ». Mais il n’est pas à écarter que les premières salves soient tirées par Navin Ramgoolam dès ce matin sur les SMF Grounds de Vacoas lors du Passing Out Parade pour quelque 730 nouvelles recrues. Cette riposte pourrait porter sur l’épineux dossier du Law and Order et de la sécurité dans le pays, qui avait fait l’objet des premières attaques hier matin du président de la République en partance.
Au sein de l’opposition MSM/MMM, le plan de travail établi, dont le point culminant sera le rassemblement du 1er mai devant la municipalité de Port-Louis, devra être suivi à la lettre. Au Sun Trust, l’on confirmait qu’une unique sortie politique officielle de sir Anerood Jugnauth est à l’ordre du jour avant l’intervention politique pour la Fête du Travail. Dans le cadre du Remake 2000, sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger participeront à une première conférence de presse conjointe dans le sillage du vote de l’assemblée des délégués du MMM du samedi 14 avril à la salle municipale de Belle-Rose.
Les modalités de l’alliance MMM-MSM
« Toutefois, ce calendrier ne veut nullement dire que sir Anerood Jugnauth ne sera pas sollicité sur le plan politique. Il faut prévoir une première rencontre officielle en tête-à-tête entre sir Anerood et Paul Bérenger. Cela devra intervenir au cours de la semaine prochaine à La Caverne. Par ailleurs, sir Anerood Jugnauth présidera la nouvelle formule de réunions entre le MSM et le MMM (instance anciennement connue comme la réunion des éléphants) avec chaque parti représenté par cinq membres de l’état-major pour poursuivre les discussions sur les modalités de l’alliance électorale », indique-t-on du côté du Sun Trust.
Sur le terrain, le coup d’envoi de la campagne de mobilisation en vue du 1er Mai devra être donné après le week-end pascal. Le MSM, qui a réuni aujourd’hui son comité central élargi, devra mettre au point la liste de réunions et de meetings pour la seconde quinzaine d’avril.
Le MMM se prépare à occuper le terrain politique avec deux congrès presque quotidiennement dès le mardi 10 avril avec le leader Paul Bérenger intervenant systématiquement dans toutes les réunions. Le démarrage se fera ce jour-là à St-François avec une réunion pour les quatre circonscriptions de la capitale. La fin de la semaine sera consacrée à la réunion du comité central le jeudi 12 avril et un répit le vendredi 13 pour la fête Varusha Pirappu.
Le lundi 16 avril, date de l’ouverture de l’Assemblée nationale, le MMM sera à Mahébourg et à Rivière-des-Anguilles alors que la clôture de cette série se fera par le truchement d’un meeting à la Boutique Teoka de Bel-Air. Un autre meeting est prévu à Chemin-Grenier le vendredi 20. Le congrès du MMM dans le fief de sir Anerood Jugnauth au collège Universal de Rivière-du-Rempart sera suivi avec attention au plan politique le mercredi 18 avril.